Défaite historique pour l’Autriche au championnat d’Europe de handball

L’équipe autrichienne de handball a affiché quatre points au compteur avant la dernière journée, ce qui en fait un de moins que l’Allemagne, deuxième au classement, qui a battu la Hongrie 35-28 lors du match de soirée. L’Islande, déjà éliminée de la demi-finale, s’est donné une source de motivation en battant la Croatie 35-30 (un point). Pour se qualifier pour les demi-finales, l’équipe autrichienne de handball a besoin d’une victoire contre l’Islande et d’un faux pas de l’Allemagne contre la Croatie.

Avant le match, l’Autriche a reçu une mauvaise nouvelle : Lukas Herburger, le chef de la défense, a raté le match pour cause de maladie. Malgré cela, les Autrichiens ont surpris les Français, marquant rapidement des buts et prenant l’avantage 4-1 (4e minute). « Les Bleus » n’ont pas été impressionnés pour autant, prenant quelques minutes pour s’élever dans tous les aspects du jeu, égalisant pour la première fois à 7-7 (12e minute) et prenant finalement les devants à 9-8 (15e minute).

Lukas Hutecek et Mykola Bilyk ont été bien contrôlés par la défense. Pendant ce temps, l’Autriche a eu du mal à marquer, alors que la France a montré sa classe en marquant apparemment facilement. Alors que le gardien autrichien Constantin Möstl, jusque-là solide, a eu du mal et a été remplacé par Ralf-Patrick Häusle (20e minute).

La France a d’abord laissé passer quelques opportunités, mais a finalement pris un avantage de trois buts (15-12) trois minutes et demie avant la mi-temps. Cependant, l’Autriche a une fois de plus montré sa force mentale en cette compétition, alors que Häusle a paré deux des quatre tentatives et que les imprécisions françaises ont été froidement punies par une séquence de 4-0, permettant à l’Autriche de prendre l’avantage 16-15 à la pause.

Emmenée par Dika Mem, la France a repris en deuxième mi-temps devant 19 750 spectateurs dans une Lanxess Arena remplie, reprenant une avance de trois buts à 21-18 (38e minute). L’Autriche a continué à résister, avec Hutecek réduisant l’écart à 21-22 (43e minute) après deux parades de Häusle, dont une sur un jet de sept mètres, et Weber égalisant (43e minute). La France a continué à marquer tout en gaspillant des chances de marquer davantage.

L’équipe autrichienne a ramené l’écart à un but (26-27) à la 51e minute, mais cela s’est avéré être la dernière occasion car Bellahcene a continué à briller, se targuant de pas moins de 15 arrêts à la fin. Menée par le vétéran Nikola Karabatic, l’équipe a pris un avantage de quatre buts (31-27) quatre minutes avant la fin pour finalement remporter la victoire.

Les réactions au match ont été les suivantes :
– Ales Pajovic (entraîneur de l’ÖHB) : « Respect aux gars. Nous avons très bien joué, nous avons presque tenu tête à la France jusqu’à la fin. C’était un super match. Nous avons eu quelques problèmes en attaque, mais c’était à prévoir. Les Français sont très athlétiques. Maintenant, nous allons tout donner contre l’Islande. »
– Mykola Bilyk : « Nous avons trouvé de très bonnes solutions en première mi-temps. En deuxième mi-temps, nous avons un peu manqué de force. Nous allons profiter des jours de repos pour récupérer. Nous essaierons de battre l’Islande et peut-être avoir encore une chance de nous qualifier pour les demi-finales. »
– Tobias Wagner : « Nous sommes déçus car nous aurions pu en faire plus. À la fin, nous avons manqué un peu de chance et d’inspiration – puis nous avons malheureusement perdu par cinq buts. Dommage. Maintenant, nous allons nous reposer et nous préparer pour le match contre l’Islande. »
– Robert Weber : « C’était un match difficile comme prévu. Nous connaissions la force des Français, ce sont tous des joueurs de classe mondiale. Nous savions que cette série prendrait fin un jour, et je ne pense pas que c’est une honte que cela soit arrivé contre les Français. »

Le match s’est terminé par une victoire de la France 33-28 sur l’Autriche. Les buts de l’ÖHB ont été marqués par Bilyk et Hutecek à six reprises, Weber à cinq reprises, Bozovic et Wagner à quatre reprises, Schweighofer, Nigg, et Frimmel. Au classement, la France est en tête avec 4 victoires, suivi de l’Allemagne, de la Hongrie, de l’Autriche, de l’Islande, et de la Croatie.

Gilles Moreau https://belgiumtribune.be/

Journaliste chevronné depuis plus de 12 ans, j'ai couvert divers sujets allant de la politique nationale à l'économie mondiale. Autrefois affilié à des publications de renom, il apporte désormais son expertise à BelgiumTribune.be, analysant en profondeur les enjeux politiques et économiques qui façonnent l'avenir du pays.

Tu pourrais aussi aimer

+ There are no comments

Add yours

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.