Analyse Quel avenir pour le FCK Promotion ou relégation

« Rempli de batteries pour une seconde moitié de saison difficile ». Avant le début chez le FC St. Pauli, le directeur général du FCK, Thomas Hengen, s’exprime dans le podcast sportif de la SWR « Nur der FCK » pour discuter de la situation actuelle à Betze et révèle que les frites vont bien avec la carbonnade flamande.

Il était un peu plus difficile que prévu de questionner de manière détaillée l’un des responsables dans le podcast sportif SWR « Nur der FCK » en raison des conditions météorologiques tendues. Le directeur très occupé, Thomas Hengen, a finalement trouvé un créneau horaire et avait beaucoup à raconter. Il a d’abord jeté un regard en arrière sur Belek, où le FCK avait établi traditionnellement son camp d’entraînement d’hiver : « C’était un camp d’entraînement intense où nous avons travaillé sur les fondamentaux, les automatismes et l’intégration des nouveaux joueurs. »

« Générer des remous » – Terrence Boyd n’est plus présent
Cinq nouveaux joueurs ont été recrutés par Thomas Hengen et le directeur technique Enis Hajri, à la pause, en face des départs de Lex Tyger Lobinger au VfL Osnabrück et de Terrence Boyd au club de troisième division SV Waldhof Mannheim. Un transfert qui a fait couler beaucoup d’encre : « Nous n’avions pas prévu de manière proactive qu’il partirait », souligne Thomas Hengen, Boyd ayant tout de même disputé 15 matchs au cours de la phase aller, plus que certains autres. Cependant, comme le précise Hengen, « chaque joueur doit décider pour lui-même ». Il pourrait y avoir d’autres changements dans l’effectif d’ici la fin de la période de transfert le 1er février. Actuellement, 30 joueurs figurent sur la liste des salaires.

« Toujours avoir son téléphone allumé, la batterie doit être pleine »
« Nous sommes toujours sur le marché et à l’écoute », déclare Thomas Hengen, qui garde son téléphone portable toujours allumé et à portée de main. « Il était clair que des changements devaient être opérés au niveau du personnel après la série de mauvais résultats. Nous aurions été négligeants si nous avions dit, alors que nous étions 15e au classement, que nous continuions de cette façon et que nous étions satisfaits de notre niveau de performance », mentionne Hengen, ajoutant : « Nous voulons et nous devons intensifier la pression de performance de l’intérieur pour obtenir encore plus des gars. » La volonté d’aller au-delà des limites, cela n’a pas seulement été remarqué par l’ancien professionnel Thomas Hengen.

Le FCK : Aveuglé par les spectacles
« Peut-être que certains ont été aveuglés par les spectacles – mais je préfère un 1-0 difficile à un 3-3. Avec un 1-0, j’ai trois points, avec un 3-3, je n’en ai qu’un. » Un point lors du premier match retour contre le FC St. Pauli serait déjà considéré comme un succès. L’objectif pour les matchs restants est formulé de manière inhabituellement concrète par Thomas Hengen, indépendamment du résultat de la rencontre à Hambourg.

« Repas bonus pour le FCK en DFB-Pokal chez Hertha BSC »
Intégré dans le programme difficile du début avec les matchs contre St. Pauli, Schalke 04 et le prometteur promu sarrois à Elversberg, l’excursion au stade olympique de Berlin est également au programme. Plus de 10 000 billets ont été acquis par les fans du FCK pour les quarts de finale de la DFB-Pokal le 31 janvier contre Hertha BSC : « Un match important non seulement sur le plan sportif, mais aussi du point de vue financier. Vu la situation cette année, c’est un grand motif de satisfaction et une grande opportunité d’aller loin. »

« Culture alimentaire inhabituelle »
Pour conclure, nous voulons lever le voile sur le secret du goût quelque peu inhabituel de Thomas Hengen pour le déjeuner. Dans la rubrique « Le livre des amis de Betze », nous posons notamment la question à nos invités du podcast sur leur plat préféré. Cela a donné lieu à des réponses très intéressantes jusqu’à présent, dans un groupe international. Ce qui se poursuit avec le directeur général du FCK. Alors que nous pouvions comprenons son amour pour « la carbonnade flamande », l’accompagnement de « frites avec une sauce brune épaisse » nous a laissé perplexe. Mais nous sommes ouverts à tout. En ce sens, « Bon appétit et bonne chance pour la seconde moitié de la saison ».

Gilles Moreau https://belgiumtribune.be/

Journaliste chevronné depuis plus de 12 ans, j'ai couvert divers sujets allant de la politique nationale à l'économie mondiale. Autrefois affilié à des publications de renom, il apporte désormais son expertise à BelgiumTribune.be, analysant en profondeur les enjeux politiques et économiques qui façonnent l'avenir du pays.

Tu pourrais aussi aimer

+ There are no comments

Add yours

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.