« Vandalisme au Bois d’Amsterdam: Les vitres de 15 voitures brisées sur un parking gratuit très cher! » #Vandalisme #Amsterdam #ParkingGratuit #VoituresBrisées

Des vitres de vingt voitures ont été brisées sur un parking du Bois d’Amsterdam. La police a reçu plusieurs appels des propriétaires des véhicules endommagés et les a gentiment renvoyés pour porter plainte », déclare un porte-parole de la police à AT5. L’identité des vandales reste inconnue.

« C’est incroyable, de nombreuses voitures ont été délibérément endommagées », témoigne un homme en observant la scène. L’un des propriétaires des voitures endommagées est désemparé : « Je ne comprends pas, ma voiture ne contenait rien de valeur, c’était évident. C’est vraiment désagréable. »

### Actes de vandalisme

Toutes les voitures ont subi des dégradations, avec plusieurs vitres brisées et, pour certaines, la boîte à gants forcée. Un propriétaire raconte que les vandales ont pris des documents contenant notamment son numéro de téléphone. Il a été contacté par une personne ayant retrouvé ces papiers un peu plus loin dans le bois.

Les dégradations soulèvent des interrogations, tout comme le choix de stationnement de ces véhicules. « C’étaient des voitures normales, je me demande ce qu’elles faisaient ici en pleine nuit », se demande un homme. « Le stationnement est gratuit, mais c’est devenu un parking très coûteux de cette manière », ajoute un autre homme.

En même temps, il exprime sa solidarité envers les propriétaires lésés : « C’est juste triste, ces gens ont travaillé dur pour leur voiture et se retrouvent avec des dommages de plusieurs centaines d’euros. Les vandales se reposent en paix, car on ne les retrouvera jamais », dit-il.

### Enquête

Les voitures ont été retrouvées sur ou à proximité du parking situé Bosbaanweg. La chronologie exacte des dégradations reste floue. Il est possible que les voitures soient stationnées là depuis plusieurs jours. « Si des personnes ont des soupçons, ont été témoins de quelque chose ou possèdent des enregistrements, nous serions ravis de les recevoir », déclare le porte-parole de la police.

La police ne peut pas encore donner le nombre de dépôts de plainte, ceux-ci étant en cours de traitement dans le système. « Si plusieurs plaintes sont enregistrées, nous examinerons la possibilité d’ouvrir une enquête en conséquence. »

Gilles Moreau https://belgiumtribune.be/

Journaliste chevronné depuis plus de 12 ans, j'ai couvert divers sujets allant de la politique nationale à l'économie mondiale. Autrefois affilié à des publications de renom, il apporte désormais son expertise à BelgiumTribune.be, analysant en profondeur les enjeux politiques et économiques qui façonnent l'avenir du pays.

Tu pourrais aussi aimer

+ There are no comments

Add yours

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.