Troisième éruption volcanique en deux mois lIslande en état dalerte

Une Nouvelle Éruption Volcanique à Reykjanes en Islande

Une nouvelle éruption volcanique a débuté jeudi matin dans la péninsule de Reykjanes, dans le sud-ouest de l’Islande, la troisième depuis le 18 décembre, provoquant des jets de lave vers le ciel visibles depuis la capitale Reykjavik.

L’éruption

Les images télévisées montrent des coulées de lave rouge orangées accompagnées d’un nuage de fumée s’élevant d’une fissure dans la nuit islandaise. Cette éruption se déroule à nouveau au nord de Grindavik, une petite ville de 4.000 habitants qui avait été évacuée par précaution le 11 novembre.

Annonce de l’Office Météorologique Islandais

« A 05h30 (GMT) ce matin, un petit séisme a commencé à s’intensifier au nord-est de Sýlingarfell. Environ 30 minutes plus tard, une éruption a commencé dans la même zone », a écrit l’Office météorologique islandais (IMO).

Caractéristiques de l’éruption

« Les jets de lave atteignent une hauteur d’environ 50-80 m et le panache s’élève à une hauteur d’environ 3 km », poursuit l’office. Ces images impressionnantes de lave projetées vers le ciel étaient visibles depuis la capitale Reykjavik.

Réactions et Conséquences

Le flot de lave semble « légèrement moindre » qu’au début de l’éruption du 18 décembre, poursuit l’institut. L’institut prévoyait une éruption imminente dans son dernier rapport. Selon Kristín Jónsdóttir, séismologue de l’IMO interrogée par la radio publique islandaise (Ruv), la zone de l’éruption est assez favorable et ne menace pas les infrastructures. Outre la ville de Grindavik, les autorités surveillent particulièrement la centrale géothermique de Svarstengi, qui fournit électricité et eau à environ 30.000 habitants de la région.

Historique récent

Jusqu’à l’éruption de mars 2021, la péninsule de Reykjanes, au sud de la capitale Reykjavik, avait été épargnée par les éruptions pendant huit siècles. Il y en a eu cinq autres depuis, en août 2022 et juillet 2023, le 18 décembre 2023, le 14 janvier et ce jeudi, signe, pour les volcanologues, d’une reprise de l’activité volcanique dans la région. La petite ville de Grindavik a été endommagée en novembre par une série de séismes précurseurs d’une éruption qui ont ouvert de larges fissures dans le sol et sur certains bâtiments. Lors de l’éruption du 14 janvier, trois maisons ont été brûlées par la lave, une première en 51 ans dans le pays.

Gilles Moreau https://belgiumtribune.be/

Journaliste chevronné depuis plus de 12 ans, j'ai couvert divers sujets allant de la politique nationale à l'économie mondiale. Autrefois affilié à des publications de renom, il apporte désormais son expertise à BelgiumTribune.be, analysant en profondeur les enjeux politiques et économiques qui façonnent l'avenir du pays.

Tu pourrais aussi aimer

+ There are no comments

Add yours

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.