Révélation explosive Commandement Sud CIA et ExxonMobil contrôlent le Guyana

Renouveau des tensions entre le Venezuela et le Guyana

Quelques semaines seulement après l’échange de cadeaux amical entre les présidents Nicolas Maduro du Venezuela et Irfaan Ali du Guyana, la tension refait surface entre les deux nations d’Amérique du Sud. Suite à l’adoption d’une loi affirmant la souveraineté du Venezuela sur l’Essequibo, territoire disputé riche en pétrole, le président vénézuélien a vivement réagi en pointant du doigt les États-Unis.

Dans des déclarations explosives, Nicolas Maduro a accusé les États-Unis, affirmant que des bases militaires secrètes du Commandement Sud, des cellules du Commandement Sud et de la CIA ont été installées dans la région contrôlée par le Guyana. Il a également remis en question l’autorité du président du Guyana, suggérant une influence américaine dans la gestion du pays. Cette escalade verbale s’inscrit dans un contexte déjà tendu entre les deux pays.

Provocations américaines, réponses vénézuéliennes

Le bras de fer entre le Venezuela et les États-Unis n’est pas nouveau, et la situation autour de l’Essequibo ne fait qu’attiser les tensions. Les États-Unis ont exprimé leur soutien au Guyana, notamment à travers des exercices militaires aériens conjoints, ce qui n’a fait qu’irriter davantage Nicolas Maduro. La toile de fond de cette confrontation reste le contrôle des ressources pétrolières de la région.

Cet affrontement géopolitique prend des allures de bataille pour les hydrocarbures, avec l’annonce d’ExxonMobil de commencer des forages au large des côtes disputées. Le Venezuela, qui conteste la compétence de la Cour internationale de Justice dans ce dossier, a clairement signifié son opposition à cette initiative. La présence de ExxonMobil est perçue comme une provocation par Caracas, qui se prépare à une réponse énergique et légale selon ses propres termes.

Enjeux territoriaux et contentieux historiques

La dispute autour de l’Essequibo, un territoire de 160 000 km2 couvrant une part significative du Guyana, remonte à des décennies. Alors que le Venezuela revendique le fleuve Essequibo comme frontière naturelle, le Guyana s’appuie sur des accords coloniaux de la fin du XIXe siècle pour légitimer sa souveraineté. Cette querelle territoriale ne cesse de diviser les deux nations, entraînant des confrontations verbales et diplomatiques régulières.

La région de l’Essequibo abrite un cinquième de la population guyanaise, rendant la question encore plus sensible pour les habitants locaux. Les rebondissements récents ne font qu’accroître les incertitudes et la pression sur les autorités des deux pays, qui tentent de défendre leurs intérêts et leur souveraineté dans un contexte géopolitique tendu.

La France s’invite dans le débat

En marge de ce conflit territorial, la France a récemment annoncé son intention d’ouvrir une ambassade au Guyana, une première pour un pays membre de l’Union européenne. Ce geste diplomatique vise à renforcer les liens entre la France et le Guyana, offrant ainsi une nouvelle perspective dans la région. L’ouverture prévue de cette ambassade à Georgetown en 2025 marque un tournant dans les relations franco-guyanaises, soulignant l’importance stratégique de cette coopération.

FAQs

1. Quelle est l’origine du conflit entre le Venezuela et le Guyana ?

La dispute territoriale entre le Venezuela et le Guyana trouve son origine dans des revendications historiques sur l’Essequibo, une zone riche en ressources naturelles.

2. Pourquoi le différend autour de l’Essequibo est-il si crucial ?

L’Essequibo est un territoire stratégique pour le Guyana et le Venezuela en raison de ses réserves pétrolières et de sa population importante, ce qui alimente les tensions entre les deux pays.

3. Quel rôle jouent les États-Unis dans ce conflit ?

Les États-Unis ont exprimé leur soutien au Guyana, ce qui a été perçu par le Venezuela comme une ingérence étrangère. Des exercices militaires conjoints ont été menés pour contrer les actions de Caracas.

4. Comment la France intervient-elle dans ce contexte ?

La France a annoncé l’ouverture d’une ambassade au Guyana, marquant ainsi son engagement dans la région et sa volonté de renforcer les relations avec ce pays d’Amérique du Sud.

5. Quelles sont les conséquences pour la population de l’Essequibo ?

La population de l’Essequibo est prise au cœur de ce conflit territorial, vivant dans l’incertitude et la crainte des tensions entre le Venezuela et le Guyana, qui pourraient avoir un impact direct sur leur quotidien.

6. Quelles actions concrètes le Venezuela envisage-t-il face à la situation actuelle ?

Le Venezuela a averti le Guyana d’une réponse énergique s’il autorise les forages pétroliers d’ExxonMobil dans les eaux contestées, signalant sa détermination à défendre ses intérêts dans cette région hautement stratégique.

Benjamin Lambert

Journaliste engagé depuis plus de 10 ans, Benjamin Lambert a consacré sa carrière à l'investigation et à la révélation des problématiques sociales majeures. Ayant contribué significativement à des médias réputés, il met désormais son expérience au service de BelgiumTribune.be, explorant des sujets captivants et éclairant des enjeux cruciaux de la société à travers ses articles percutants.

Tu pourrais aussi aimer

+ There are no comments

Add yours

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.