Categories
Actualité à la Une

Mystère Tragédie en mer pour migrants vers Yémen

L’OIM annonce la tragédie : 38 migrants, dont des enfants, périssent dans un naufrage au large de Djibouti

Au moins trente-huit migrants, parmi lesquels des enfants, ont malheureusement trouvé la mort lundi dans le naufrage de leur embarcation au large de Djibouti, selon les informations relayées par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) le mardi 8 avril. L’ambassade éthiopienne, située à Djibouti, a confirmé que ces victimes étaient des ressortissants éthiopiens. Selon les déclarations de l’ambassade, l’embarcation a chaviré dans les eaux situées au nord-est de Djibouti, précisant qu’elle transportait soixante migrants éthiopiens en direction du Yémen.

Les détails du drame

L’OIM a indiqué que « trente-huit corps, incluant des enfants » ont été retrouvés après ce tragique naufrage. De plus, vingt-deux survivants ont pu être secourus, tandis que six autres personnes restent encore portées disparues et sont présumées mortes. Cette nouvelle tragédie soulève une fois de plus la question de la sécurité des voies migratoires.

La périlleuse « route de l’est »

La « route de l’est », empruntée par de nombreux migrants quittant la Corne de l’Afrique pour rejoindre l’Arabie saoudite via le Yémen en pleine guerre, est considérée comme l’une des voies migratoires les plus dangereuses et complexes d’Afrique et du monde par l’OIM. Depuis 2014, environ mille personnes ont perdu la vie ou ont disparu en prenant cette route extrêmement risquée, d’après les données de l’organisation. En rappelant un tragique incident survenu en novembre 2023 où soixante-quatre migrants ont été portés disparus et présumés morts en mer au large des côtes du Yémen, l’OIM met en lumière les dangers omniprésents le long de cet itinéraire.

Les multiples défis des migrants

Outre les risques de naufrages, les migrants sont confrontés à une série de dangers tout au long de leur périple, tels que la famine, les risques sanitaires, les trafiquants et autres criminels. Ils souffrent du manque de soins médicaux, de nourriture, d’eau et d’un abri sûr, soulignant les multiples vulnérabilités auxquelles ils sont exposés.

Le désir des Ethiopiens pour une vie meilleure

Les Ethiopiens représentent une part importante des migrants qui choisissent d’emprunter la route de l’est dans l’espoir de trouver une vie meilleure en Arabie saoudite. Malgré les risques évidents et les obstacles, le nombre de migrants qui entreprennent ce voyage continue d’augmenter, illustrant la profonde crise économique et sociale en Ethiopie.

La situation en Ethiopie

L’Ethiopie, le deuxième pays le plus peuplé d’Afrique avec 120 millions d’habitants, est en proie à de nombreux conflits internes, les effets dévastateurs d’une grave sécheresse ces dernières années et une économie fragilisée. L’ambassade éthiopienne déplore le fait que malgré la régularité des accidents et des drames, le flux de migrants ne faiblit pas, conduisant à des pertes humaines tragiques.

FAQs

1. Quel organisme a annoncé le naufrage des migrants au large de Djibouti ?

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a annoncé le naufrage des migrants au large de Djibouti.

2. Combien de migrants ont trouvé la mort dans ce tragique naufrage ?

Au moins trente-huit migrants, incluant des enfants, ont péri dans ce naufrage.

3. Quelle route empruntent les migrants au départ de la Corne de l’Afrique pour rejoindre l’Arabie saoudite ?

Les migrants empruntent la « route de l’est » pour rejoindre l’Arabie saoudite via le Yémen en guerre.

4. Combien de personnes ont été tuées ou ont disparu en empruntant la « route de l’est » depuis 2014 ?

Environ mille personnes ont été tuées ou ont disparu en prenant la « route de l’est » depuis 2014.

5. Pourquoi les migrants sont-ils confrontés à des risques multiples le long de leur chemin ?

Les migrants sont confrontés à des risques de famine, de santé, de trafics, et d’autres dangers tout au long de leur périple.

6. Quelles sont les raisons qui poussent les Ethiopiens à suivre la route de l’est ?

Les Ethiopiens suivent la route de l’est dans l’espoir de trouver une vie meilleure en Arabie saoudite malgré les risques et les défis rencontrés.

Exit mobile version