Categories
Actualité à la Une

Les mystères du rachat dEuronews par Viktor Orban

Révélation Explosive: Implication Secrète du Premier Ministre Hongrois dans le Rachat d’Euronews

Le directeur général de Euronews, Guillaume Dubois, a récemment dévoilé les détails du lancement de la nouvelle formule de la chaîne d’information à l’Albert Hall, un complexe luxueux de style Art déco situé au cœur de Bruxelles. Après des mois de turbulences marqués par des conflits sociaux suite à son acquisition par le fonds d’investissement portugais Alpac en 2022, Euronews se réinvente. Ce nouveau départ s’accompagne d’un changement majeur : le transfert du centre opérationnel de Lyon à la capitale belge, Bruxelles, et la suppression de 175 postes sur les 370 existants.

Le Nouveau Cap d’Euronews à Bruxelles

Suite à cette transition, prévue pour le 3 avril, où Bruxelles prendra les rênes de la newsroom à la place de Lyon, Euronews promet une couverture exhaustive, originale et impartiale des prochaines élections européennes en juin. Cette ambition a été soulignée lors d’un événement où étaient présents des personnalités de haut rang telles que Charles Michel, président du Conseil européen, et Margaritis Schinas, vice-président de la Commission européenne.

Opération Financée par des Entités Proches d’un Dirigeant Hongrois

Des révélations récentes révèlent une face cachée du rachat d’Euronews : des entités liées au premier ministre hongrois, Viktor Orban, auraient secrètement investi massivement dans cette transaction. Des documents confidentiels provenant du fonds souverain hongrois Széchenyi montrent que 45 millions d’euros ont été injectés dans l’opération à travers le véhicule de capital-risque European Future Media Investment. Cette somme est complétée par un apport d’au moins 12,5 millions d’euros provenant d’une entreprise de communication détenue par un proche de M. Orban.

Interrogations et Objectifs Cachés

Cette implication significative du gouvernement hongrois pose des questions sur les motivations réelles derrière l’acquisition de la chaîne d’information, évaluée à 170 millions d’euros. Les documents révèlent que le fonds Alpac devait également émettre 85 millions d’euros d’obligations convertibles pour finaliser la transaction. Il semble en effet que l’objectif initial de ce rachat, selon une présentation confidentielle du fonds Széchenyi, était de contrer un supposé « biais de gauche dans le journalisme » attribué à Euronews, considérée comme la septième marque la plus influente en matière de politiques de l’UE.

Des Révélations Troublantes

Cette révélation inattendue soulève des questions sur l’indépendance éditoriale de la chaîne et met en lumière les liens entre le pouvoir politique hongrois et le paysage médiatique européen. Alors que les détails de cette implication secrète continuent d’émerger, l’impact sur la réputation et la crédibilité d’Euronews reste à déterminer.

FAQs (Foire Aux Questions)

1. Quelles sont les conséquences du changement de direction vers Bruxelles pour Euronews?

Réponse : Le changement de direction vers Bruxelles marque une transition majeure pour Euronews, avec une nouvelle formule, une couverture étendue des événements européens, et des enjeux politiques.

2. Qui a largement financé l’opération de rachat d’Euronews?

Réponse : Des entités proches du premier ministre hongrois, Viktor Orban, ont investi secrètement dans l’acquisition d’Euronews, levant des interrogations sur les motivations derrière cette transaction.

3. Quelles sont les sommes qui auraient été investies par des entités proches de Viktor Orban dans le rachat d’Euronews?

Réponse : Selon des documents révélés, le fonds souverain hongrois Széchenyi aurait investi 45 millions d’euros, complétés par 12,5 millions d’euros provenant d’une entreprise liée à Orban.

4. Quels doutes cela soulève-t-il quant à l’acquisition d’Euronews?

Réponse : Cette implication secrète soulève des interrogations sur l’indépendance éditoriale d’Euronews et les motifs réels derrière ce rachat.

5. Quel impact cette révélation peut-elle avoir sur l’image d’Euronews?

Réponse : Cette révélation inattendue soulève des questions sur la crédibilité et la transparence éditoriale de la chaîne d’information, mettant en lumière des liens politiques controversés.

6. Quels objectifs étaient visés par le rachat d’Euronews selon les documents révélés?

Réponse : Les documents suggèrent que l’un des objectifs du rachat d’Euronews était d’atténuer un supposé « biais de gauche » dans le journalisme et d’influencer le paysage médiatique européen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Exit mobile version