Les circuits possibles pour la Formule 1 découvrez les secrets de ces destinations mystérieuses

Het est de plus en plus difficile de trouver une place dans le calendrier de la Formule 1 ces dernières années, et cela ne devrait pas changer dans un avenir proche. En 2026, Madrid figurera au calendrier et la ville japonaise d’Osaka souhaite également organiser une course. De façon générale, le calendrier de la F1 devient de plus en plus chargé, avec un record de 24 courses prévues pour la saison à venir. Les pilotes devront disputer un nombre sans précédent de Grands Prix. Pour qu’un circuit puisse accueillir un Grand Prix, il doit répondre à certaines exigences de la FIA et obtenir un certificat de Grade 1. Actuellement, 47 circuits possèdent ce précieux sésame.

La FIA impose toute une série de critères. Par exemple, la longueur d’une piste ne doit pas dépasser sept kilomètres et elle doit mesurer au moins douze mètres de large. Les nouveaux circuits doivent même avoir une largeur d’au moins quinze mètres. De plus, la piste doit être suffisamment sécurisée pour les voitures de Formule 1, qui doivent disposer d’une puissance d’au moins un cheval vapeur par kilogramme. En Europe, seules les voitures de Formule 1 répondent actuellement à cette condition, ce qui montre à quel point les exigences sont strictes pour l’organisation d’une course dans la catégorie reine du sport automobile.

Il y a actuellement 24 circuits sur le calendrier de la Formule 1 qui répondent à toutes ces exigences, mais en dehors de ceux-ci, plusieurs pourraient en théorie organiser un Grand Prix. En 2024, 23 circuits ne sont pas utilisés pour une course, bien que cela soit théoriquement possible. Certains l’ont fait par le passé, mais parmi eux se trouvent également des circuits avec une longue histoire qui n’ont jamais accueilli de course de F1. D’autres circuits, sans grand passé, pourraient éventuellement le faire à l’avenir. Vous êtes curieux de savoir lesquels ? Consultez la galerie ci-dessus.

Gilles Moreau https://belgiumtribune.be/

Journaliste chevronné depuis plus de 12 ans, j'ai couvert divers sujets allant de la politique nationale à l'économie mondiale. Autrefois affilié à des publications de renom, il apporte désormais son expertise à BelgiumTribune.be, analysant en profondeur les enjeux politiques et économiques qui façonnent l'avenir du pays.

Tu pourrais aussi aimer

+ There are no comments

Add yours

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.