Categories
Actualité à la Une

Guyane  mystère autour de lattente des habitants de lintérieur pour le désenclavement

Promesse de Désenclavement de l’Ouest Guyanais : Où en est le Projet de la Route du Fleuve ?

Un Projet Crucial pour l’Intérieur Guyanais

Depuis la campagne présidentielle de 2022, la promesse d’Emmanuel Macron de désenclaver l’Ouest de la Guyane à travers la construction de la « route du fleuve » entre Apatou et Maripasoula reste d’actualité. Ce projet de 180 kilomètres, inscrit dans le schéma d’aménagement régional de 2016, représente un enjeu majeur pour les 25 000 habitants de Grand-Santi, Papaichton et Maripasoula qui attendent impatiemment sa réalisation. Actuellement, ces populations de l’intérieur dépendent principalement de la pirogue et de l’avion pour se rendre sur le littoral, où se trouvent la majorité des services nécessaires à leur quotidien.

Défis et Difficultés Rencontrés

Malgré les promesses électorales, le projet de la route du fleuve semble rencontrer des difficultés de mise en œuvre. En effet, suite à la faillite d’Air Guyane le 1er octobre 2023, la desserte aérienne régulière a été interrompue pendant deux mois, laissant les habitants de l’intérieur dans une situation délicate. Avec la saison sèche plus prononcée cette année, le transport en pirogue a également été impacté, limitant davantage les déplacements des populations locales. Cette situation a atteint son paroxysme le 23 décembre avec le naufrage tragique de quatre enfants, mettant en lumière les dangers auxquels sont confrontés les habitants lorsque les eaux du fleuve sont basses.

Mobilisation Citoyenne pour la Route du Fleuve

Face à ces enjeux, le collectif Apachi, regroupant plus de 400 sympathisants, s’est engagé activement pour revendiquer le désenclavement routier global de la Guyane. Initié en 2022 par des habitants de l’intérieur, ce collectif associatif a multiplié les actions et les réunions, aboutissant à la signature d’un engagement commun le 28 octobre 2023. Cet accord implique élus, membres de la société civile et le collectif dans une démarche concertée pour faire avancer le projet de la route du fleuve. Une commission ad hoc a d’ailleurs été mise en place par la Collectivité terr…

Nécessité Urgente d’une Route pour le Développement

Pour Sophie Charles, maire de Saint-Laurent-du-Maroni et présidente de la Communauté de communes de l’Ouest guyanais (CCOG), la construction de la route du fleuve est cruciale pour le développement du territoire. Cette infrastructure permettrait non seulement de faciliter les déplacements des populations, mais aussi d’assurer des missions essentielles telles que le ramassage des ordures. Avec les eaux basses et les dangers que cela implique, la nécessité d’une route sécurisée devient une question de vie ou de mort pour les habitants de l’intérieur.

FAQs sur le Projet de Route du Fleuve en Guyane

1. Quel est le statut actuel du projet de la route du fleuve en Guyane ?

Le projet est toujours en attente malgré les promesses électorales.

2. Pourquoi la construction de la route du fleuve est-elle importante pour les habitants de l’intérieur guyanais ?

Les habitants dépendent actuellement de la pirogue et de l’avion pour se déplacer vers le littoral.

3. Quels défis ont été rencontrés lors de la faillite d’Air Guyane et son impact sur la région ?

L’interruption de la desserte aérienne régulière a laissé la population de l’intérieur dans une situation délicate.

4. Quelles sont les actions entreprises par le collectif Apachi pour promouvoir le projet de la route du fleuve ?

Le collectif a organisé des réunions et signé des engagements avec les autorités pour faire avancer le projet.

5. En quoi la construction de la route du fleuve est-elle vitale pour le développement du territoire selon Sophie Charles ?

Pour la maire de Saint-Laurent-du-Maroni, elle est essentielle pour faciliter les déplacements et assurer des missions critiques comme le ramassage des ordures.

6. Quels dangers ont été illustrés par le naufrage tragique de quatre enfants le 23 décembre dans le fleuve ?

Ce drame met en lumière les risques encourus par les habitants lorsque les eaux sont basses, renforçant l’urgence de construire une route sécurisée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Exit mobile version