Filmfestival Cannes Un nouveau scandale MeToo éclate au grand jour

Le 77e Festival du Film de Cannes: un nouveau scandale MeToo éclate

Le 77e Festival du Film de Cannes débutera ce mardi, et bien que plus de 100 réalisateurs présenteront de nouvelles œuvres, il semble qu’un nouveau scandale MeToo retiendra la plupart de l’attention. Hier, neuf actrices ont témoigné qu’elles avaient été violées par le producteur de cinéma français Alain Sarde (72 ans).

Les neuf femmes ont raconté – souvent de manière anonyme – dans le magazine Elle qu’elles avaient été violées ou agressées sexuellement par Alain Sarde. Ce dernier était impliqué dans la production de plus de 150 films à travers le monde depuis le milieu des années 70. Il a notamment travaillé sur des classiques absolus tels que « Mulholland Drive » de David Lynch et « Le Pianiste » de Roman Polanski. Il s’est retiré du monde du cinéma il y a une dizaine d’années.

Les actes qui lui sont reprochés se seraient principalement déroulés dans les années 80 et 90. Certaines des victimes présumées étaient mineures à l’époque. L’une d’elles témoigne avoir été violée par Sarde en 1985 à l’âge de 15 ans.

En 1997, Sarde avait déjà été mentionné dans une affaire de viol. Son nom était alors apparu dans un grand dossier concernant un réseau de prostitution. Deux ans plus tard, il avait été blanchi. Selon l’avocate de Sarde, les témoignages actuels sont « mensongers ». « Mon client nie catégoriquement les accusations et affirme n’avoir jamais fait usage de violence ou de contrainte dans ses relations avec les femmes », a déclaré maître Jacqueline Laffont.

Bien que des preuves tangibles fassent défaut pour l’instant, il ne fait aucun doute que ces nouvelles allégations MeToo seront le sujet de conversation principal à Cannes dans les jours à venir.

*Une possible autre bombe MeToo en préparation*

En plus de ce scandale, une autre affaire MeToo semble sur le point d’éclater. Le journal Le Figaro évoque une liste de dix acteurs, réalisateurs et producteurs français connus – tous âgés entre trente et quarante ans – qui auraient eu des comportements déplacés. Il semblerait en outre que ces hommes aient un film en sélection officielle et soient donc attendus sur le tapis rouge. Iris Knobloch, directrice du festival depuis l’année dernière, a pris la précaution de faire appel à une agence spécialisée en communication de crise.

La Route du Film de Cannes: Focus Sur les Projets Phares

Le 77e festival de Cannes présente de nouveaux projets de Francis Ford Coppola, David Cronenberg et Kevin Costner, avec une première belge au rendez-vous : « Julie se tait » de Leonardo Van Dijl. Cependant, l’attention ne se portera pas seulement sur les films : juste avant le début de l’événement, un nouveau scandale MeToo a éclaté. Neuf actrices témoignent avoir été violées par le producteur français Alain Sarde. Des rumeurs persistantes laissent entendre qu’une deuxième bombe MeToo pourrait également éclater. En outre, un collectif de travailleurs du festival menace de faire grève. L’organisation a déjà fait appel à une agence de communication de crise.

La scène cinématographique française est de nouveau sous le feu des projecteurs avec le mouvement MeToo. En octobre, le procès de Gérard Depardieu, accusé par deux femmes, débutera. Pour cette raison, le réalisateur Michel Hazanavicius l’a déjà remplacé en tant que narrateur dans le film d’animation sur l’Holocauste « La plus précieuse des marchandises » (en compétition). Par ailleurs, le film d’ouverture de la section Un Certain Regard, le court-métrage « Moi aussi » de l’actrice-réalisatrice Judith Godrèche, a été réalisé avec la participation d’environ mille hommes et femmes victimes de violences sexuelles.

Tradition de Protestation à Cannes

Si les projecteurs à Cannes ne sont pas entièrement dirigés vers les nouvelles révélations MeToo, ils pourraient bien être détournés par des protestations. Ces dernières sont devenues une tradition. En mai 1968, le festival a même été interrompu en signe de soutien aux étudiants protestataires à Paris. C’est la seule fois que des émeutes sociales ont eu un tel impact sur l’événement.

Au fil des années, presque toutes les éditions ont connu des manifestations le long de la Croisette (comme l’année dernière contre la réforme des retraites du gouvernement), mais elles n’ont généralement pas perturbé les festivités. Chaque année, le préfet du département des Alpes-Maritimes interdit les manifestations à proximité du Palais des Festivals, le cœur de l’événement.

Cette année, cependant, des problèmes pourraient survenir. Le collectif « Sous les écrans la dèche » appelle tous les travailleurs du cinéma, le personnel logistique, les chauffeurs, les agents de presse et autres pigistes à cesser le travail. Ils veulent dénoncer le fait que les travailleurs, en raison de leur situation précaire, peinent à joindre les deux bouts. À partir de juillet, les changements dans les règles du chômage en France vont encore aggraver leur situation. Le festival retient son souffle et appelle à des discussions entre les parties concernées.

Laurent Dubois http://belgiumtribune.be

Fort d'une carrière de 18 ans dans le journalisme, Laurent Dubois s'est spécialisé dans la couverture approfondie des événements culturels, artistiques et historiques. Ayant travaillé avec des magazines de premier plan, il met désormais à contribution son savoir-faire pour BelgiumTribune.be, partageant des perspectives uniques sur le patrimoine culturel et l'art contemporain.

Tu pourrais aussi aimer

+ There are no comments

Add yours

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.