Scandale politici interdits au festival ciné de Berlin

La Symbolique Ours installée pour l’ouverture de la Berlinale

Le festival du film international de Berlin, la Berlinale, se prépare à ouvrir ses portes pour une nouvelle édition. Cependant, cette année, le climat est tendu avec l’exclusion des politiciens du parti radicalement de droite Alternative für Deutschland (AfD) de l’événement.

Les politiciens d’AfD indésirables à la Berlinale

Initialement invités à l’événement cinématographique, cinq membres éminents du parti AfD se sont vu retirer leur invitation après des révélations incriminantes. En effet, un rapport de l’organisme allemand de journalisme d’investigation, Correctiv, a mis en lumière leur participation à des discussions sur un prétendu « plan master de réémigration », en d’autres termes des expulsions.

Réaction en Allemagne

L’annonce de la présence d’individus associés à de telles propositions a déclenché un vibrant mouvement de protestation à travers l’Allemagne. Des centaines de milliers de personnes ont pris les rues pour manifester contre l’extrême droite, exprimant leur désaccord face à des idées jugées radicales et dangereuses.

Engagement de la communauté cinématographique

Rejoignant le chœur des voix opposées à l’inclusion des membres de l’AfD, 200 professionnels de l’industrie cinématographique ont rédigé une lettre ouverte exprimant leur préoccupation. Ils ont souligné que leur présence éclipserait le caractère inclusif et accueillant du festival pour les minorités, remettant en question les valeurs fondamentales de l’événement.

Position de la Berlinale

Alors que dans un premier temps, les organisateurs défendaient l’invitation des politiciens en question comme une formalité protocolaire, l’opinion publique a poussé à un revirement de situation. Dans un communiqué, la direction de la Berlinale a affirmé que les valeurs prônées par l’AfD étaient contraires à celles du festival, soulignant son attachement à une démocratie ouverte et inclusive.

Réactions mitigées

Malgré cette décision, la réaction au sein du parti AfD ne s’est pas fait attendre. La cheffe de la faction berlinoise de l’AfD a déploré une capitulation face aux pressions politiques et culturelles, arguant que non seulement le parti était ostracisé mais également une part significative de la population allemande.

Un événement cinématographique d’importance

La Berlinale, avec ses plus de sept décennies d’existence, demeure un rendez-vous majeur dans le calendrier cinématographique international. Les récompenses prestigieuses telles que l’Ours d’or et l’Ours d’argent continueront d’être décernées lors de cette nouvelle édition qui s’annonce déjà pleine de promesses.

Questions Fréquemment Posées (FAQs) :

1. Les membres de l’AfD étaient-ils initialement invités à la Berlinale ?

Oui, cinq membres du parti AfD avaient reçu une invitation pour assister à l’ouverture du festival.

2. Pourquoi leurs invitations ont-elles été annulées ?

Suite à des révélations sur des discussions portant sur des pratiques controversées telles que des expulsions, l’organisation a décidé de révoquer les invitations.

3. Quelle a été la réaction en Allemagne après ces révélations ?

Des manifestations massives ont eu lieu à travers le pays pour exprimer le désaccord face aux idées radicales et extrémistes.

4. Pourquoi la communauté cinématographique s’est-elle engagée contre la présence d’AfD à la Berlinale ?

Les professionnels ont souligné que la présence des membres du parti allait à l’encontre des valeurs d’inclusivité et de diversité défendues par le festival.

5. Comment la Berlinale a-t-elle justifié son changement de position ?

Les organisateurs ont expliqué que les valeurs promues par l’AfD ne correspondaient pas à celles du festival, affirmant leur engagement en faveur d’une démocratie ouverte.

6. Qu’a déclaré la cheffe de l’AfD à propos de l’annulation des invitations ?

Elle a critiqué la décision, dénonçant une pression de la part d’activistes culturels et politiques, et mettant en avant une prétendue exclusion de la population allemande.

Benjamin Lambert

Journaliste engagé depuis plus de 10 ans, Benjamin Lambert a consacré sa carrière à l'investigation et à la révélation des problématiques sociales majeures. Ayant contribué significativement à des médias réputés, il met désormais son expérience au service de BelgiumTribune.be, explorant des sujets captivants et éclairant des enjeux cruciaux de la société à travers ses articles percutants.

Tu pourrais aussi aimer