Révélations étonnantes Comment réduire les dangers du temps assis Découvrez les conclusions dune étude récente

Les personnes qui passent de longues heures assises au travail peuvent réduire les risques pour leur santé en intégrant plus d’activité physique dans leur quotidien, révèle une récente étude menée à l’Université médicale de Taïpei et portant sur 480 000 individus suivis pendant environ treize ans. Les résultats indiquent une augmentation de 16 % du risque de mortalité toutes causes confondues et de 34 % du risque de maladie cardiovasculaire chez les individus passant de longues heures assises, même après ajustement pour des facteurs tels que le sexe, l’âge, l’éducation, le tabagisme, la consommation d’alcool et l’indice de masse corporelle.

L’étude propose des solutions pratiques, soulignant que ceux qui alternent entre la position assise et debout au travail réduisent leur risque de mortalité de 16 % par rapport à ceux qui restent assis en permanence. De plus, l’ajout de 15 à 30 minutes d’activité physique par jour ramène ce risque au niveau des individus sédentaires qui ne passent pas de longues périodes en position assise.

Les chercheurs soulignent l’importance croissante des preuves concernant les liens entre le mode de vie sédentaire et les risques pour la santé, tirant également la sonnette d’alarme sur les conséquences de passer trop de temps inactif, notamment sur les muscles du bas du corps et du tronc, ainsi que sur le risque d’inflammation de faible niveau. Ces conditions pourraient favoriser des problèmes tels que l’inefficacité de l’insuline, des troubles rénaux, le diabète, l’obésité et le syndrome métabolique.

Pour contrer ces effets néfastes, les auteurs recommandent d’intégrer des pauses dans la journée de travail pour alterner entre la position assise et debout, ou d’opter pour des bureaux qui permettent de travailler debout. Ils suggèrent également l’utilisation de postes de travail favorisant l’activité physique.

Les résultats de cette étude, publiés dans le journal médical JAMA Network Open, mettent en lumière la nécessité de lutter contre les dangers d’un mode de vie sédentaire en intégrant plus d’activité physique dans la routine quotidienne.

Gilles Moreau https://belgiumtribune.be/

Journaliste chevronné depuis plus de 12 ans, j'ai couvert divers sujets allant de la politique nationale à l'économie mondiale. Autrefois affilié à des publications de renom, il apporte désormais son expertise à BelgiumTribune.be, analysant en profondeur les enjeux politiques et économiques qui façonnent l'avenir du pays.

Tu pourrais aussi aimer