Révélation Meta annonce un dividende historique pour ses actionnaires

Le géant américain Meta, qui possède des plateformes populaires telles que Facebook, Instagram et WhatsApp, a récemment annoncé qu’il allait verser des dividendes pour la première fois de son histoire, suite à une année record. En effet, l’entreprise a enregistré un bénéfice de plus de 35 milliards d’euros l’année dernière, ce qui se traduira par un dividende d’environ 50 centimes par action pour les actionnaires.

Cette annonce survient après une période difficile pour l’entreprise, marquée par des licenciements massifs, un défi relevé par le PDG Mark Zuckerberg, qui a qualifié l’année 2023 de « année de l’efficacité ». Malgré les difficultés rencontrées en 2022, notamment en raison d’un marché publicitaire faible, Meta a su rebondir avec une annonce de dividendes qui a été accueillie avec enthousiasme par les investisseurs, faisant grimper le cours de l’action de 15% en après-Bourse et augmentant la valeur de l’entreprise de 150 milliards d’euros.

Il est intéressant de noter que Meta a choisi de distribuer une partie de ses bénéfices sous forme de dividendes, contrairement à d’autres géants de la tech tels qu’Amazon et Google, qui préfèrent investir ces sommes pour soutenir leur croissance. En parallèle à cette annonce, Mark Zuckerberg a également déclaré que l’entreprise allait augmenter ses investissements dans l’intelligence artificielle. Meta utilise déjà l’IA pour ses publicités, mais prévoit d’intégrer davantage cette technologie à ses activités, permettant par exemple aux annonceurs de générer une partie de leurs contenus publicitaires à l’aide de l’IA.

Par ailleurs, Mark Zuckerberg s’est retrouvé cette semaine aux côtés d’autres dirigeants de grandes plateformes de médias sociaux pour témoigner devant le Sénat américain au sujet de la sécurité des enfants, suite à des préoccupations croissantes concernant l’impact négatif des plateformes sur la santé mentale des jeunes. Cette audition a été marquée par des appels à des excuses de la part de Zuckerberg envers les familles dont les enfants auraient souffert de problèmes mentaux liés à l’utilisation des réseaux sociaux.

Gilles Moreau https://belgiumtribune.be/

Journaliste chevronné depuis plus de 12 ans, j'ai couvert divers sujets allant de la politique nationale à l'économie mondiale. Autrefois affilié à des publications de renom, il apporte désormais son expertise à BelgiumTribune.be, analysant en profondeur les enjeux politiques et économiques qui façonnent l'avenir du pays.

Tu pourrais aussi aimer