Restauration Quand Québec rêve du guide Michelin

Les Restaurateurs de Québec Ambitionnent d’Apparaître dans le Guide Michelin

Une Opportunité Marketing Ou un Impact Économique Réel?

Après Vancouver et Toronto, le prestigieux guide Michelin pourrait bientôt faire son entrée à Québec. Près d’une quinzaine de restaurateurs de la capitale nationale, rêvant de rejoindre le club sélect des établissements étoilés, ont sollicité le maire de Québec, Bruno Marchand, afin qu’il soutienne la candidature de la ville auprès de cette prestigieuse publication.

Le dossier est actuellement entre les mains de Destination Québec Cité. L’Office de tourisme entame des discussions avec plusieurs restaurateurs pour évaluer l’intérêt de l’industrie au-delà des frontières de la ville, dans différentes régions du Québec. Malheureusement, il n’a pas été possible d’obtenir de commentaire d’un représentant du guide Michelin.

Les Attractions de Québec pour le Guide Michelin

Dans une lettre rédigée par François-Emmanuel Nicol, chef du restaurant La Tanière et copropriétaire de Groupe La Tanière inc., il est mentionné que Québec, en tant que joyau mondial pour son accueil chaleureux et son tourisme gastronomique, bénéficierait indéniablement de la reconnaissance du guide Michelin, ce qui renforcerait sa renommée internationale. La diversité de l’offre gastronomique de la Ville de Québec, allant des bistros de quartier aux restaurants gastronomiques, est de plus en plus remarquée depuis plusieurs années.

Parmi les 14 signataires de la lettre, on retrouve des noms renommés tels que Jean-Luc Boulay (Le Saint-Amour), Joël Pelletier (La Planque) et Raphaël Vézina (Laurie Raphaël). M. Nicol, après l’arrivée du guide Michelin à Vancouver et à Toronto, craignait que la prochaine étape soit Montréal et a donc agi pour que l’attention se porte également sur Québec, soulignant l’importance de cet événement pour l’industrie touristique.

L’Impact Économique du Guide Michelin sur les Restaurants

Certains restaurateurs ont témoigné du fait que des visiteurs viennent spécifiquement à Québec pour dîner dans leurs établissements après avoir entendu parler d’eux. Cette affluence de touristes amateurs de gastronomie, prêts à investir dans les villes qu’ils visitent, est plus significative que prévu. Selon M. Nicol, des restaurateurs de Montréal ont également exprimé de l’intérêt pour le guide, mais aucun consensus n’a encore été atteint à ce sujet.

Destination Québec Cité a confirmé que des restaurateurs ont manifesté de l’intérêt pour le guide Michelin. Jessie Deschamps, conseillère en relations publiques pour l’organisation, a déclaré qu’ils étaient toujours en phase de discussion pour évaluer l’intérêt de l’industrie au niveau régional et provincial, laissant planer le suspense quant à la suite des événements.

Les Questions en Suspens Concernant le Guide Michelin

Patrick St-Vincent, directeur du développement et des relations avec les membres de la Table ronde, se montre prudent face à cette démarche. Les coûts associés à l’arrivée des critiques du guide Michelin ainsi que les retombées économiques potentielles demeurent des questions non résolues. Il s’interroge sur l’impact réel de la présence dans ce guide et sur la possibilité de consensus parmi les acteurs concernés.

Signataire de la lettre, Stéphane Modat, chef propriétaire du restaurant Le Clan, se montre enthousiaste tout en exprimant sa prudence. Il souligne l’importance de conserver la liberté et l’authenticité des restaurants face à une éventuelle pression induite par le guide Michelin. Il insiste sur la nécessité d’un engagement commun et de plaisir dans cette démarche.

Les Experts Prennent Position sur le Guide Michelin

Les avis sont partagés parmi les experts. Paul Arseneault, professeur spécialisé en tourisme à l’UQAM, considère le guide Michelin comme une démarche commerciale où les villes doivent investir pour attirer les critiques. Pour lui, bien que cela puisse apporter une certaine visibilité, cela ne garantit pas un afflux massif de visiteurs dans les restaurants de Québec, d’après ses observations.

D’un autre côté, Frédéric Gonzalo, expert en marketing touristique, voit cette initiative d’un bon œil. Selon lui, le guide Michelin est un label prestigieux mondialement reconnu qui peut jouer un rôle crucial dans la promotion de la gastronomie locale.

Qu’est-ce que le Guide Michelin?

Le guide Michelin est un répertoire d’adresses gastronomiques du monde entier. En plus des étoiles attribuées, il décerne également des Bib gourmands à des tables plus décontractées. En 2022, lors de la première parution consacrée à Toronto, 13 établissements ont obtenu des étoiles.

Appel à Tous

Quelle importance accordez-vous aux étoiles Michelin? Visitez-vous des restaurants étoilés lors de vos voyages? Considérez-vous cela comme un outil précieux pour la promotion de notre gastronomie? N’hésitez pas à partager votre avis avec nous.

Gilles Moreau https://belgiumtribune.be/

Journaliste chevronné depuis plus de 12 ans, j'ai couvert divers sujets allant de la politique nationale à l'économie mondiale. Autrefois affilié à des publications de renom, il apporte désormais son expertise à BelgiumTribune.be, analysant en profondeur les enjeux politiques et économiques qui façonnent l'avenir du pays.

Tu pourrais aussi aimer