Rammstein à Frankfurt Chaos routier autour du stade

Le Chaotique Trafic Autour du Deutsche Bank Park à Francfort

*Les Défis du Trafic lors des Événements au Deutsche Bank Park*

Frankfurt – En été, sous le soleil, c’est l’heure de pointe des concerts au Deutsche Bank Park. C’est à nouveau cette période de l’année où les foules affluent au stade de Francfort, des personnes qui ne sont pas des habituées des matchs à domicile de l’Eintracht Francfort. L’année dernière, des têtes d’affiche comme Beyoncé, Depeche Mode, ou Guns N’ Roses ont attiré les foules. Maintenant, c’est au tour de Rammstein de se produire à Francfort. L’intérêt est immense, comme en témoignent les plaques d’immatriculation des voitures et la détresse évidente de certains conducteurs aux environs.

Les Challenges du Trafic lors des Événements Majeurs

*La Situation Chaotique du Trafic Autour du Parc*

Et c’est justifié : la situation du trafic autour des grands événements au Deutsche Bank Park est cauchemardesque. Parler de chaos ne serait pas exagéré. Les parkings du parc sont rapidement saturés. La congestion est similaire au Gleisdreieck et à l’Isenburger Schneise. Les visiteurs du stade, désespérés, tentent de se garer dans les quartiers résidentiels plus éloignés. Cela entraîne des embouteillages sur les artères principales et les rues secondaires de Frankfurt-Niederrad.

Des Défis Pour les Conducteurs et les Résidents Locaux

*Les Désagréments Pour les Conducteurs et les Résidents*

Les conducteurs parcourent déjà une certaine distance : à moins de cinq kilomètres du Deutsche Bank Park depuis la sortie de l’A3 à Francfort-Sud. Cependant, lorsque des stars telles que Rammstein se produisent ou qu’Eintracht Francfort accueille un grand nom lors d’une de ces soirées magiques de l’Europa League, une attente de deux heures dans les embouteillages peut être envisagée pour ce saut présumé de puce.

Le Recours au Transport en Commun pour les Visiteurs du Stade

*Les Retombées du Recours au Transport en Commun*

Ce qui aide finalement les visiteurs venant de loin : se garer dans d’autres parties de la ville et utiliser les transports en commun. Ce n’est pas super confortable, étant donné que les bus, les trains suburbains et les tramways sont souvent bondés. Cependant, cela leur évite le stress de la circulation routière. Car l’arrivée n’est que le début. Et une chose est garantie autour du Deutsche Bank Park après le dernier feu d’artifice de Rammstein : les embouteillages.

Gilles Moreau https://belgiumtribune.be/

Journaliste chevronné depuis plus de 12 ans, j'ai couvert divers sujets allant de la politique nationale à l'économie mondiale. Autrefois affilié à des publications de renom, il apporte désormais son expertise à BelgiumTribune.be, analysant en profondeur les enjeux politiques et économiques qui façonnent l'avenir du pays.

Tu pourrais aussi aimer