Mystérieux lobby des loups captivant le Parlement

Appel pour Baisser le Statut Protégé du Loup: Une Pétition remise à la Chambre des Représentants

Le collectif des autorités et citoyens du Gelderland et de Drenthe a remis une pétition à la Chambre des Représentants demandant de baisser le statut protégé du loup. Cette initiative découle de l’accord de coalition du Gelderland.

Les préoccupations du Gelderland concernent principalement l’augmentation des conflits entre loups et animaux de prairie. Pour sensibiliser davantage sur ces problématiques, une pétition a été présentée conjointement avec la province de Drenthe à la Chambre des Représentants.

Lettre ouverte pour une Coexistence Plus Sûre

Les gouverneurs responsables, Harold Zoet (Gelderland) et Egbert van Dijk (Drenthe), ainsi que les maires Jacco van der Tak (Barneveld) et Jan Nathan Rozendaal (Elburg), le berger Albert Klaas Zinger, la membre du LTO Diana Versteeg et Trudy van de Hardenberg au nom des habitants préoccupés de la Veluwe, ont tous approuvé la pétition.

Les signataires soulignent que l’augmentation annuelle du nombre de loups aux Pays-Bas et les attaques de plus en plus fréquentes contre les moutons, poneys et vaches contribuent à une polarisation croissante de la société. La sécurité des habitants, tant dans leurs déplacements que dans les activités quotidiennes, est devenue une préoccupation majeure.

Un Équilibre Nécessaire

Pour maintenir la présence du loup aux Pays-Bas, le collectif Gelders-Drentse insiste sur la nécessité de tenir compte du soutien de la population, de garantir la sécurité des animaux en pâture ainsi que celle des habitants dans leur vie quotidienne. Ils soulignent également l’importance d’un équilibre naturel, ainsi que la nécessité d’établir des limites claires pour la gestion des populations de loups.

Il est essentiel de mettre en place des mesures de prévention efficaces, de traiter les loups problématiques et de fixer un nombre maximum de loups dans la région, selon les signataires de la pétition.

Appels à l’Action et à la Coopération Internationale

La pétition enjoint la Chambre des Représentants à encourager le gouvernement à Bruxelles à soutenir activement la réduction du statut protégé du loup. Il est également demandé de mettre en place des politiques claires pour atténuer la polarisation, notamment en établissant un point d’information national sur le loup. Une coopération avec les pays voisins est également soulignée, afin de déterminer l’état favorable de conservation du loup, comme l’ont déjà fait la France et la Suède.

FAQs

1. Quel est l’objectif de la pétition remise à la Chambre des Représentants?
La pétition vise à demander une réduction du statut protégé du loup pour prendre en compte les préoccupations croissantes liées aux attaques contre les animaux domestiques.

2. Qui a approuvé la pétition présentée par le collectif Gelders-Drentse?
La pétition a été soutenue par des autorités provinciales, des maires, un berger, un membre du LTO et des résidents préoccupés de la Veluwe.

3. Quelles sont les inquiétudes exprimées par les habitants concernant la présence croissante des loups?
Les habitants se sentent de plus en plus préoccupés et menacés en raison de l’augmentation des attaques de loups contre les animaux de ferme.

4. Quelles mesures sont proposées par le collectif pour une coexistence pacifique avec les loups?
Le collectif met en avant la nécessité de prévention, de gestion des loups problématiques et de fixer un nombre maximum de loups pour assurer une coexistence sûre.

5. Quelles actions concrètes sont demandées à la Chambre des Représentants dans la pétition?
La pétition exhorte la Chambre des Représentants à soutenir la réduction du statut protégé du loup, à élaborer des politiques de gestion claires et à coopérer avec les pays voisins pour une conservation harmonieuse du loup.

6. Quelles sont les conséquences d’une polarisation croissante de la société due aux conflits avec les loups?
La polarisation croissante de la société peut entraîner une hausse des inquiétudes, une augmentation de la sensation d’insécurité chez les habitants et une division sur la perception du loup dans l’environnement.

Benjamin Lambert

Journaliste engagé depuis plus de 10 ans, Benjamin Lambert a consacré sa carrière à l'investigation et à la révélation des problématiques sociales majeures. Ayant contribué significativement à des médias réputés, il met désormais son expérience au service de BelgiumTribune.be, explorant des sujets captivants et éclairant des enjeux cruciaux de la société à travers ses articles percutants.

Tu pourrais aussi aimer

+ There are no comments

Add yours

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.