Mystère Lancement du chantier majeur à Anvers inquiétudes sur les embouteillages

Aménagement Oosterweel

*Dans un article paru le 12 février 2024, De Standaard rapporte le lancement des travaux d’une autoroute temporaire à Anvers, destinée à absorber le trafic lorsque le viaduc de Merksem sera démoli. Voici les détails de cette importante nouvelle.*

Les travaux ont commencé pour une autoroute temporaire à Anvers, qui jouera un rôle crucial pour gérer le trafic lors de la démolition du viaduc de Merksem. À partir de début mars, le nombre de voies en direction des Pays-Bas passera de quatre à trois. C’est donc un changement majeur qui affectera les déplacements dans la région.

*Une Solution Temporaire pour le Trafic*

Dans le cadre de l’Oosterweelverbinding, une « bypass » est en cours de construction parallèlement à la Ring d’Anvers. Cette nouvelle autoroute temporaire devrait offrir une solution de contournement efficace pour le trafic en direction des Pays-Bas à partir de 2025. Il est prévu que le viaduc de Merksem soit démoli dans cette direction à ce moment-là, tandis que l’autre sens de circulation subira le même sort l’année suivante. Cette mesure vise à limiter autant que possible les perturbations causées par les travaux, comme l’explique Annik Dirkx, porte-parole de l’entreprise de construction Lantis.

*Impact sur la Circulation*

La bypass reliera Antwerpen-Oost, au croisement de la Ring d’Anvers avec l’E313, à Antwerpen-Noord, au croisement de la Ring avec l’E19 et l’A12. Avec le début des travaux préparatoires, la construction de la bypass proprement dite débutera le 11 mars. En direction des Pays-Bas, à partir du Sportpaleis, le nombre de voies passera de quatre à trois, avec une limitation de vitesse à 70 km/h. Cette réduction de capacité risque d’entraîner des temps de trajet plus longs pour les quelque 100 000 véhicules qui empruntent cette route quotidiennement.

*Planification des Travaux*

La bypass sera réalisée par phases. D’ici fin 2025, l’autoroute temporaire en direction des Pays-Bas sera opérationnelle et la première section de l’ancien viaduc sera démolie. D’ici la fin de 2026, les deux sens de circulation du bypass nord devront être achevés, permettant la démolition de la section suivante du viaduc. Enfin, la construction de la bypass est-est sera finalisée.

*Transformation de l’Infrastructure*

L’Oosterweelverbinding vise à clore complètement le Ring d’Anvers. À partir de 2030, Oosterweel sera partiellement opérationnel. Comme l’explique Annik Dirkx, cela entraînera une véritable métamorphose pour Anvers, avec la disparition du viaduc et la couverture maximale de la Ring. Ce projet d’envergure marquera durablement le paysage urbain d’Anvers.

###FAQs (Questions Fréquemment Posées) :

1. Quand ont débuté les travaux de la bypass à Anvers ?

Les travaux de la bypass ont commencé à Anvers dans le cadre de l’Oosterweelverbinding.

2. Pourquoi la capacité de la route en direction des Pays-Bas a-t-elle été réduite ?

La capacité de la route en direction des Pays-Bas a été réduite pour permettre la construction de la bypass temporaire et la démolition du viaduc de Merksem.

3. Comment la circulation sera-t-elle affectée à Anvers pendant les travaux ?

La circulation à Anvers sera perturbée en raison des travaux de construction de la bypass et de la démolition du viaduc.

4. Quels sont les objectifs finaux de l’Oosterweelverbinding à Anvers ?

L’Oosterweelverbinding vise à fermer complètement la Ring d’Anvers et à transformer l’infrastructure routière de la région.

5. Comment les autorités locales prévoient-elles de gérer la transition pendant les travaux ?

Les autorités locales ont mis en place des mesures pour limiter les perturbations liées aux travaux, notamment en proposant des alternatives de transport.

6. Quelles sont les préoccupations exprimées par les associations de voyageurs ?

Les associations de voyageurs expriment des inquiétudes quant à l’accessibilité pendant les années de chantier, appelant à un renforcement des options de transport public.

Benjamin Lambert

Journaliste engagé depuis plus de 10 ans, Benjamin Lambert a consacré sa carrière à l'investigation et à la révélation des problématiques sociales majeures. Ayant contribué significativement à des médias réputés, il met désormais son expérience au service de BelgiumTribune.be, explorant des sujets captivants et éclairant des enjeux cruciaux de la société à travers ses articles percutants.

Tu pourrais aussi aimer