Mystère autour de Daniela Klette arrêtée en Allemagne

Arrestation de Daniela Klette à Berlin

La justice allemande a annoncé, mardi 27 février, l’arrestation à Berlin de Daniela Klette, 65 ans, membre présumée de l’organisation allemande d’extrême gauche Fraction armée rouge (FAR), recherchée depuis des décennies notamment pour tentatives de meurtres et pour plusieurs braquages, sans livrer plus de précisions à ce stade.

Contexte historique de la Fraction armée rouge

Groupe terroriste d’extrême gauche, la Fraction armée rouge est apparue en Allemagne au début des années 1970. Jusqu’à son autodissolution en 1998, elle est accusée d’avoir tué jusqu’à une cinquantaine de personnes. Depuis, les membres connus de la police sont morts ou tentent de mener une nouvelle vie après avoir purgé une peine de prison.

Implication de Daniela Klette dans des actes criminels

En janvier 2016, la justice a révélé que des traces d’ADN de trois membres de la FAR, dont Daniela Klette, avaient été retrouvées sur une voiture utilisée en juin 2015 pour l’attaque ratée d’un fourgon blindé, près de Brême. Elle est soupçonnée de faire partie de ce que les experts appellent « la troisième génération de la FAR », la plus mystérieuse car la mieux organisée. Elle est accusée d’avoir commis, entre 1984 et 1993, dix crimes, trois tentatives de crimes et d’avoir blessé vingt-neuf personnes. Ses traces ont notamment été retrouvées sur les lieux de l’attentat commis contre la prison de Darmstadt (Hesse), attentat qui n’a fait aucune victime.

Tentatives d’attentats attribuées à Daniela Klette

Daniela Klette est également recherchée pour une tentative d’attentat commise en février 1990 contre un bâtiment de la Deutsche Bank à Eschborn (Hesse) à l’aide d’une voiture dans laquelle se trouvaient 45 kilos d’explosifs, mais la mise à feu avait échoué. On la soupçonne également d’avoir participé en février 1991 aux tirs nourris contre l’ambassade des États-Unis à Bonn.

Conséquences de son arrestation à Berlin

L’arrestation de Daniela Klette à Berlin soulève un nouveau chapitre dans l’histoire mouvementée de la Fraction armée rouge et de ses membres présumés. Les autorités allemandes poursuivront sans aucun doute leur enquête pour démêler les agissements passés de cette figure controversée de l’organisation d’extrême gauche. Restez à l’écoute pour plus de développements sur cette affaire en constante évolution.

FAQs:

1. Qui est Daniela Klette et pourquoi a-t-elle été arrêtée à Berlin?

Daniela Klette est une membre présumée de la Fraction armée rouge, recherchée pour tentatives de meurtres et braquages. Elle a été arrêtée à Berlin par la justice allemande.

2. Quels sont les crimes imputés à la Fraction armée rouge?

La Fraction armée rouge est accusée d’avoir tué jusqu’à une cinquantaine de personnes et d’avoir commis plusieurs attentats et braquages en Allemagne.

3. Quelle est la période d’activité de la Fraction armée rouge?

La Fraction armée rouge a été active depuis le début des années 1970 jusqu’à son autodissolution en 1998.

4. Quel est le rôle de Daniela Klette au sein de la Fraction armée rouge?

Daniela Klette est soupçonnée d’appartenir à la « troisième génération de la FAR » et est accusée d’avoir commis plusieurs crimes et tentatives d’attentats entre 1984 et 1993.

5. Quels attentats sont attribués à Daniela Klette?

Daniela Klette est recherchée pour une tentative d’attentat contre la Deutsche Bank en 1990 et pour sa participation présumée aux tirs contre l’ambassade des États-Unis à Bonn en 1991.

6. Quelles sont les prochaines étapes judiciaires après l’arrestation de Daniela Klette?

Les autorités allemandes continueront probablement leur enquête sur les activités passées de Daniela Klette et chercheront à déterminer sa responsabilité dans les crimes imputés à la Fraction armée rouge.

Benjamin Lambert

Journaliste engagé depuis plus de 10 ans, Benjamin Lambert a consacré sa carrière à l'investigation et à la révélation des problématiques sociales majeures. Ayant contribué significativement à des médias réputés, il met désormais son expérience au service de BelgiumTribune.be, explorant des sujets captivants et éclairant des enjeux cruciaux de la société à travers ses articles percutants.

Tu pourrais aussi aimer

+ There are no comments

Add yours

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.