Le mystérieux appel à laide du père de Diana pour ramener sa fille au Portugal

La famille de Diana Santos souhaite que son corps soit enterré au Portugal. Cependant, selon les autorités luxembourgeoises, ils doivent payer entre 6.000 et 7.000 euros pour le transport de la dépouille ou faire appel à une entreprise de pompes funèbres portugaise pour aller chercher le corps au Grand-Duché.

Horácio Santos, le père de Diana, a déclaré à Contacto que la famille « ne peut pas se permettre » de payer cette somme. « Nous n’avons pas d’argent. La seule solution est de créer un compte de solidarité pour faire revenir le corps de ma fille au Portugal », explique-t-il. Ce qui est sûr, c’est que la famille souhaite que le corps soit transféré dans le pays d’origine de Diana et enterré à Vila do Conde, la ville où vivent la mère et le fils. « J’ai déjà parlé à Francisco et il est d’accord. Il veut que sa mère soit ici », explique Horácio. Le père de Diana a essayé d’obtenir de l’aide auprès de l’ambassade du Portugal, mais n’a pas encore reçu de réponse. « Ils ne répondent pas au téléphone. Nous ne savons pas si nous pouvons compter sur cette aide. C’est compliqué », déplore-t-il. Horácio fait appel aux autorités luxembourgeoises pour aider la famille à rapatrier le corps. Et à tous ceux qui peuvent contribuer à réunir la somme nécessaire. « Les émigrés portugais sont sensibles à cette affaire et Diana avait des amis au Luxembourg et au Portugal. Toute somme est une aide », reconnaît-il.

Le corps libéré plus d’un an après

La semaine dernière, Contacto a obtenu du parquet de Diekirch la confirmation que le corps de Diana Santos avait été libéré afin qu’elle puisse enfin être enterrée. Selon son fils, Francisco Bastos, les autorités ont donné quatre options à la famille : que le corps soit enterré dans une fosse commune au Luxembourg ; qu’il soit enterré à Diekirch, où vivait Diana ; qu’il soit envoyé par le Luxembourg au Portugal, ce qui coûterait entre 6.000 et 7.000 euros ou bien que les proches fassent appel à une entreprise de pompes funèbres portugaise pour aller rechercher le corps au Grand-Duché. « C’est à la famille de tout organiser. Ils ne nous ont rien dit d’autre. Nous allons voir comment nous pouvons faire, car c’est une somme énorme pour nous », a déclaré Francisco à Contacto.

Le corps démembré de la Portugaise a été retrouvé à Mont-Saint-Martin, en France, le 19 septembre 2022. Ses membres inférieurs ont été sectionnés au niveau des genoux, il n’y a plus de bras ni de tête. Un mois et demi plus tard, le 1er novembre 2022, d’autres parties du corps sont retrouvées à Temmels, à la frontière allemande avec le Grand-Duché, mais les autorités n’ont jamais révélé lesquelles. L’enquête se poursuit. Jusqu’à présent, un seul suspect a été arrêté. Said Banhakeia, un citoyen marocain de 48 ans, est en détention provisoire au pénitencier de Schrassig depuis le 6 octobre 2022. Il est accusé de meurtre avec préméditation et est considéré comme le principal suspect du crime.

Cet article a initialement été publié sur le site de Contacto. Adaptation: Simon Martin

Gilles Moreau https://belgiumtribune.be/

Journaliste chevronné depuis plus de 12 ans, j'ai couvert divers sujets allant de la politique nationale à l'économie mondiale. Autrefois affilié à des publications de renom, il apporte désormais son expertise à BelgiumTribune.be, analysant en profondeur les enjeux politiques et économiques qui façonnent l'avenir du pays.

Tu pourrais aussi aimer