Le coup de théâtre incroyable en toute fin de match Mainoo propulse ManUnited vers la victoire

Pour la première fois en quatre matches de championnat, Manchester United a remporté une victoire à l’extérieur. Ils ont réussi à s’imposer face aux Wolves après avoir laissé échapper les trois points dans le temps additionnel, mais ont eu finalement le dernier mot.

L’image du match : Kobbie Mainoo, un produit de l’académie, a été le héros en offrant une victoire in extremis à Manchester United à Wolverhampton.

Il y a eu des événements en dehors du terrain qui ont occupé Erik ten Hag dans les jours précédant la rencontre avec les Wolves. Marcus Rashford, un joueur issu du centre de formation et une figure emblématique, a raté la difficile victoire 4-2 à l’extérieur contre Newport County en FA Cup, car il avait manqué l’entraînement d’avant-match après deux nuits de fête à Belfast.

Rashford a fait un retour marquant en marquant dès la cinquième minute. Bien que contestée cette saison sur le plan sportif, sa présence dans l’équipe de départ s’est avérée être une décision judicieuse de la part de ten Hag. Rashford a été le moteur d’une équipe dominante dès la première seconde, marquant le premier but à la cinquième minute. Par la suite, les hôtes ont eu du mal à contenir les Red Devils, qui ont menacé de manière répétée, en particulier sur le côté gauche. Cela s’est confirmé à la 22e minute, lorsque Rashford a dévié pour Shaw, permettant à Höjlund de marquer le deuxième but.

Malgré l’avance, Manchester United n’a pas relâché la pression. Non seulement les visiteurs n’ont pas concédé de tirs dangereux, mais ils ont également essayé d’en marquer davantage. Casemiro a cependant manqué de peu de la tête (26e), tandis que Höjlund a également échoué de peu à marquer le 3-0 de façon rocambolesque, après que José Sa l’ait heurté (31e). Le Danois et le Brésilien ont conclu la première période avec un doublé particulier : en l’espace de trois minutes, l’attaquant (45e) et le récupérateur (45+3e) ont marqué, mais les deux étaient hors-jeu.

La décision tant attendue a dû être reportée à la deuxième mi-temps, mais ce sont les hôtes qui ont créé plus de danger. Le match s’est transformé en un échange animé, au cours duquel Lisandro Martinez (49e) et Onana (58e) ont empêché des buts de justesse, tout comme José Sa (55e) de l’autre côté.

Des remplaçants ont fait la différence des deux côtés, avec Sarabia réduisant l’écart à 1-2 (71e), mais McTominay a restauré l’écart précédent d’un coup de tête sur un corner (75e). Wolverhampton n’a pas baissé les bras et a réussi à se rapprocher à nouveau en fin de match. Kilman a marqué suite à un corner (85e), relançant les espoirs des Wolves qui semblaient couronner leur remontée spectaculaire dans les neuf minutes de temps additionnel : Pedro Neto a égalisé à 3-3 d’un contre-attaque éclatante, déclenchant la folie dans le stade (90+5e).

Cependant, Manchester United a eu le dernier mot. Plus précisément, Mainoo, un produit du centre de formation, qui, seulement deux minutes après l’égalisation, a entrepris un solo irrésistible, dribblant Kilman avant de le placer habilement dans le coin opposé (90+7e). Il s’agissait du premier but en Premier League pour ce joueur de 18 ans, offrant ainsi aux Red Devils leur première victoire à l’extérieur après quatre matches sans victoire.

Les Wolves affronteront le FC Chelsea le week-end suivant, alors que Manchester United accueillera West Ham United simultanément.

Gilles Moreau https://belgiumtribune.be/

Journaliste chevronné depuis plus de 12 ans, j'ai couvert divers sujets allant de la politique nationale à l'économie mondiale. Autrefois affilié à des publications de renom, il apporte désormais son expertise à BelgiumTribune.be, analysant en profondeur les enjeux politiques et économiques qui façonnent l'avenir du pays.

Tu pourrais aussi aimer