La chute spectaculaire de léquipe de France contre lIrlande Débuts chaotiques dans le Tournoi des Six Nations

Le match: 17-38

Pour son ouverture dans l’édition 2024 des Six Nations, le XV de France n’a pas réussi à prendre sa revanche après son élimination en quarts de finale de la Coupe du monde 2023. Ce sont les Irlandais, eux aussi déçus par leur parcours à l’automne dernier, qui l’ont emporté cinq essais à deux. L’entame de ce match n’a pas été facile pour un XV de France étonnamment transparent.

Dominateurs dans tous les domaines, ambitieux dans le jeu, multipliant les vagues d’attaque sur toutes les zones du terrain, les Irlandais ont rapidement mené 10-0 grâce à l’essai de leur demi de mêlée Gibson-Park (16e) derrière une percée de Bundee Aki au cœur d’une défense française atone.

Contrés dans l’alignement, les Tricolores ont également cédé au contact sur la ligne d’avantage et, en infériorité numérique à la 9e (plaquage haut de Paul Willemse), ne ont montré absolument rien. Ils ont encaissé un deuxième essai, signé du deuxième-ligne Beirne (30e, 3-17) au terme d’une combinaison millimétrée. Mais les coéquipiers de Gregory Alldritt, capitaine en l’absence d’Antoine Dupont parti jouer à 7, ont su réagir lorsque tous les voyaient perdus.

Négligeant l’étonnante suggestion de leur staff technique de tenter les pénalités bien placées, les Tricolores ont multiplié les pénaltouches pour finalement, après cinq tentatives infructueuses, parvenir à marquer par Damian Penaud (40e). Après avoir comblé à la pause (10-17) une partie de leur retard, ils n’ont néanmoins pas pu empêcher les Irlandais de trouver une nouvelle fois la faille, par leur ailier Nash (46e) dès la reprise. S’ils ont de nouveau réussi à sortir la tête hors de l’eau en force par Paul Gabrillagues (53e, 17-24), les Tricolores ont été une fois de plus débordés par une équipe d’Irlande conforme à son ambition de jeu qui a cherché, réduite à quatorze (carton jaune contre O’Mahony à la 53e), son bonus offensif sur ballon porté, conclu par Sheehan (62e).

À partir de là, scellée, la victoire irlandaise à Marseille en ouverture de ce Tournoi a pris de l’ampleur avec un cinquième essai à trois minutes du coup de sifflet final. Cette humiliante défaite met surtout en exergue les limites de ce XV de France, surpris d’entrée par l’intensité à la fois « combattue et courue », pour reprendre la terminologie de son coach Fabien Galthié, et surtout transpercé et battu trente minutes durant, les premières, à quinze contre quinze par une attaque supérieurement organisée. Avant que cette rencontre inaugurale ne bascule définitivement après le carton rouge de Paul Willemse. L’équipe de France a désormais rendez-vous en Écosse le 10 février.

Le joueur : du rouge pour Paul Willemse

Après avoir été pénalisé par un carton jaune pour un plaquage haut sur le pilier Porter dès la 9e minute, le deuxième-ligne français Paul Willemse n’a pas retenu la leçon, de nouveau épinglé avec un carton jaune (32e) pour un nouveau plaquage haut sur Doris cette fois-ci, synonyme d’une expulsion définitive. Laissant ses partenaires en infériorité numérique pendant plus d’une mi-temps, le Montpelliérain pourrait être lourdement sanctionné, d’autant que son deuxième « jaune » a été changé en rouge par les arbitres du bunker, son geste étant signalé dangereux.

Le fait : une entame bleue transparente

Alors qu’ils avaient fait de ce match inaugural un rendez-vous d’importance face à leur meilleur adversaire dans le Tournoi, à savoir l’Irlande, les Tricolores n’ont pas su l’emporter lors des trente premières minutes, étonnamment amorphes, contrés en touche, secoués à l’impact, se débarrassant au pied du ballon. Ils n’ont rien tenté jusqu’à la 34e et leur premier sursaut d’orgueil. Mais ils étaient déjà menés 3-17, deux essais à zéro, avant d’être handicapés par les deux cartons jaunes (9e, 32e) de Paul Willemse.

63e minute 5 essais
519 mètres parcourus

These stats show how dominant and energized the Irish team was compared to the French side throughout the match. This also indicates how efficiently the Irish team utilized their strength and strategy to secure the victory.

Laurent Dubois http://belgiumtribune.be

Fort d'une carrière de 18 ans dans le journalisme, Laurent Dubois s'est spécialisé dans la couverture approfondie des événements culturels, artistiques et historiques. Ayant travaillé avec des magazines de premier plan, il met désormais à contribution son savoir-faire pour BelgiumTribune.be, partageant des perspectives uniques sur le patrimoine culturel et l'art contemporain.

Tu pourrais aussi aimer