Fin de la préparation Markus Schopp vise 15 points de plus

Les derniers tests avant le début de la ligue pour Hartberg

Le Hartberg a terminé ses deux derniers tests. L’entraîneur Markus Schopp a utilisé 24 joueurs contre le NK Domzale (3:5) et Rukh Lviv (1:1). Ousmane Diakite n’était toujours pas disponible, mais Schopp a déclaré : « Il sera de retour dans le processus d’entraînement normal la semaine prochaine. » Maximilian Entrup a reçu un coup précoce au genou et a été remplacé et ménagé ensuite. « Nous ne voulions prendre aucun risque », a déclaré Schopp. Ibane Bowat, qui a dû manquer quelques matchs amicaux en raison de problèmes, a pu jouer le week-end avant le début du match de la ligue.

Un match crucial contre l’Austria Wien

La prochaine rencontre pour Hartberg sera contre l’Austria Wien samedi prochain, et donc Schopp a suivi de près le quart de finale de la Coupe des Veilchen contre Sturm. « Ils ont bien progressé à l’automne et ne se détournent pas de leur idée », a déclaré Schopp, louant « leur idée claire de possession de balle. » « Cependant, tout cela est secondaire si les résultats ne sont pas au rendez-vous », a déclaré l’entraîneur de Hartberg. Il est conscient que l’Austria devrait gagner contre les East Styrians pour se qualifier pour le groupe de championnat. « Mais cela m’est relativement égal. Nous voulons aussi gagner. Nous voulons remporter autant de matchs que possible. »

L’objectif des points

Cinq matchs restent à disputer avant que le classement et les points ne soient partagés. Les Hartberger sont six points devant le septième du classement, le WAC, et même le match direct avec les Wolfsbergers plaide en faveur des East Styrians. « Personne dans mon équipe ne dira combien de points nous avons encore besoin. Nous voulons faire 15 points, puis nous verrons où nous en sommes. » Selon Schopp, les Hartbergers se sont « extrêmement changés » dans « quelques domaines ». « Nous sommes plus flexibles en possession de balle, plus flexibles face au ballon. Cela me réjouit et donne aux joueurs la confiance nécessaire. »

Enfin, il a remarqué : « J’ai vu 24 joueurs aujourd’hui et tous savaient ce que nous voulions, et ils le comprennent aussi. Ce n’est pas évident pour un club comme le TSV Hartberg. »

Gilles Moreau https://belgiumtribune.be/

Journaliste chevronné depuis plus de 12 ans, j'ai couvert divers sujets allant de la politique nationale à l'économie mondiale. Autrefois affilié à des publications de renom, il apporte désormais son expertise à BelgiumTribune.be, analysant en profondeur les enjeux politiques et économiques qui façonnent l'avenir du pays.

Tu pourrais aussi aimer

+ There are no comments

Add yours

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.