Disparition mystérieuse des cigarettes sur lîle de Schiermonnikoog

Sur l’île de Schiermonnikoog, en Hollande, à partir du 1er juillet, seules les épiceries spécialisées dans le tabac, les stations-service et les « magasins de commodité » comme Primera auront l’autorisation de vendre du tabac. Eric Brunekreef, gérant du seul supermarché de l’île, exprime des sentiments mitigés quant à cette décision. Bien qu’étant lui-même un « non-fumeur convaincu », il considère qu’il est important de pouvoir proposer cette marchandise de manière responsable. Cependant, il se demande ce qu’il adviendra s’il n’est plus en mesure de répondre à ce besoin, affirmant « Nous sommes le seul point de vente ici, donc je ne sais pas ce qui va se passer si je ne peux plus répondre à ce besoin. » Il estime également qu’il n’est pas rentable ni pratique d’ouvrir un magasin spécialisé dans le tabac à côté du supermarché, comme cela se fait ailleurs, par exemple dans la région de Gelderland.

Brunekreef redoute déjà le marché clandestin de cigarettes sur l’île, en déclarant « Je n’ai pas l’illusion que les gens arrêteront s’ils ne peuvent plus s’approvisionner chez moi. Actuellement, c’est calme, mais en haute saison, quelqu’un verra certainement une opportunité de commerce. » De même, la maire de l’île, Ineke van Gent, s’inquiète de cette nouvelle politique, soulignant « Le fait est que la vente est actuellement soumise à un contrôle strict et efficace. Si un marché non régulé du tabac se développe, ce ne sera pas bénéfique pour nos jeunes habitants de l’île ou pour les touristes. Je suis en train d’étudier s’il est possible de trouver d’autres solutions. »

Van Gent affirme ne pas vouloir encourager le tabagisme, mais œuvre uniquement « pour la meilleure forme de régulation sur l’île, afin de prévenir le commerce illégal ». Dès cet été, les habitants et les touristes devront donc trouver leur approvisionnement ailleurs. En effet, le point de vente de tabac à Lauwersoog, d’où part le ferry pour Schiermonnikoog, disparaîtra également d’ici là. La seule option à proximité pour l’achat de produits du tabac sera alors une station-service à Dokkum. Les habitants de l’île ne pourront pas non plus se tourner vers les ventes en ligne, car la commande de produits du tabac via internet sera également interdite à partir du 1er juillet.

Le gouvernement néerlandais met en œuvre depuis plusieurs années diverses mesures pour réduire le nombre de fumeurs dans le pays, dans le but d’atteindre une génération sans tabac d’ici 2040.

Benjamin Lambert

Journaliste engagé depuis plus de 10 ans, Benjamin Lambert a consacré sa carrière à l'investigation et à la révélation des problématiques sociales majeures. Ayant contribué significativement à des médias réputés, il met désormais son expérience au service de BelgiumTribune.be, explorant des sujets captivants et éclairant des enjeux cruciaux de la société à travers ses articles percutants.

Tu pourrais aussi aimer