Categories
Actualité à la Une

Découvrez le mystère derrière Nicole Belloubet nouvelle ministre de léducation nationale

Annoncé par l’AFP, la nomination de Nicole Belloubet rue de Grenelle reste à confirmer. Elle montre que le départ d’A. Oudéa-Castéra semble incontournable. Ancienne rectrice, Nicole Belloubet connaît l’Éducation Nationale. Mais sa nomination ne signifie pas que la politique menée rue de Grenelle va changer. Emmanuel Macron demeure le vrai décideur de la politique éducative.

Une ancienne rectrice avec une personnalité bien trempée

C’est une surprise. Selon l’AFP, Emmanuel Macron devrait nommer Nicole Belloubet ministre de l’Éducation Nationale. Le départ d’Amélie Oudéa-Castéra semble acté. Si tel est le cas, elle deviendrait la ministre de l’éducation la plus brève de la 5ème République, battant ainsi le record établi par B. Hamon. Ancienne rectrice de Limoges (1997-2000) puis de Toulouse (2000-2005), Nicole Belloubet bénéficie d’une solide expérience dans le domaine de l’éducation nationale et sa gestion. Elle sait également défendre ses idées, comme en témoigne sa démission en 2005 à la suite de la décision de François Fillon de supprimer des postes d’enseignants et de mettre fin aux TPE, un dispositif pluridisciplinaire préparant les lycéens aux études supérieures.

Une prise de gauche au gouvernement

Professeure d’histoire du droit, Nicole Belloubet a entamé sa carrière politique dans les rangs du PS, notamment au conseil régional de Midi-Pyrénées. Nommée au Conseil constitutionnel en 2013, elle a été nommée ministre de la Justice par E. Macron en 2017, succédant à ce poste à François Bayrou. Ce dernier a refusé le portefeuille de l’Éducation Nationale en exprimant son désaccord avec la politique éducative du président. Si la nomination de N. Belloubet se confirme, il s’agirait d’une sorte de réponse du président au patron du Modem. Cela serait également un moyen pour E. Macron de rééquilibrer politiquement un gouvernement fortement marqué à droite, notamment avec le choix de R. Dati.

Continuité politique

Nicole Belloubet marquera-t-elle la politique éducative du gouvernement de son empreinte ? La cohabitation de cette femme expérimentée avec G Attal sera intéressante à observer. Cependant, si Nicole Belloubet accepte ce poste, il est évident qu’elle adhère également à la politique éducative du président. Il est peu probable qu’il y ait des évolutions majeures concernant les orientations voulues par le président de la République, que ce soit pour la réforme du collège ou pour le lycée professionnel.

François Jarraud
La dépêche AFP
N Belloubet avec JM Blanquer sur les violences scolaires
Sa démission en 2005

Exit mobile version