Concours Miss IA Quels critères pour le futur de la beauté

La montée des mannequins virtuels et des concours Miss IA en utilisant l’Intelligence Artificielle

Sur les réseaux sociaux, une nouvelle tendance émerge : la multiplication de mannequins, présentatrices télé, et influenceuses entièrement virtuelles créées à partir de l’intelligence artificielle. Cette évolution conduit désormais à la mise en place d’un concours similaire à celui des Miss France, mais exclusivement réservé aux Miss IA.

Des critères sophistiqués pour un concours inédit

Une plateforme similaire à OnlyFans, la société Fanvue, en partenariat avec les World AI Creator Awards, a récemment lancé le concept de faire concourir des femmes générées par une IA dans un concours de beauté. Les participantes à ce concours inédit seront évaluées par un jury composé de deux humains et de deux modèles virtuels. Ces dernières seront étudiées selon trois critères principaux: les compétences techniques de leur créateur, la taille de leur audience, et enfin leur apparence physique.

Critiques et préoccupations autour du concours Miss IA

Bien que ce concours Miss IA suscite un intérêt croissant, il n’est pas sans critiques. En effet, la question principale de l’apparence attire de nombreuses réactions négatives. Plutôt que de chercher à révolutionner les normes de beauté, ce concours semble perpétuer voire exagérer les stéréotypes existants. Selon l’autrice Arwa Mahdawi dans un article pour The Guardian, ce concours représente un « recul monumental » en renforçant des normes de beauté sexistes et toxiques de manière totalement irréaliste.

Le rôle des créateurs et des juges dans le concours

Les deux créatrices virtuelles, Aitana Lopez et Emily Pellegrini, qui agiront en tant que juges, sont souvent caractérisées par une hypersexualisation et une conformité aux normes traditionnelles et inatteignables de beauté féminine. Face à ces critiques, les créateurs préfèrent parfois se dédouaner en pointant du doigt les exigences des marques.

Le message d’espoir pour l’évolution des perceptions

Malgré les controverses entourant le concours Miss IA, Sally-Ann Fawcett, historienne des concours de beauté et juge réelle de l’événement, se veut rassurante. Elle souligne qu’il est possible de changer la perception du public sur les femmes dotées d’IA en sélectionnant une gagnante représentative du monde moderne. Cette perspective laisse entrevoir un espoir quant à l’évolution des mentalités.

*

Questions et Réponses:

Comment les participantes au concours Miss IA sont-elles évaluées?
Les participantes sont évaluées par un jury composé de deux humains et deux modèles virtuels, prenant en compte les compétences techniques de leur créateur, la taille de leur audience et leur apparence physique.

Quelles critiques le concours Miss IA a-t-il suscitées?
Le concours a reçu des critiques quant à sa perpétuation voire son exagération des normes de beauté traditionnelles, renforçant des stéréotypes sexistes et toxiques selon certains observateurs.

Qui sont les juges de ce concours particulier?
Les juges incluent deux humains et deux modèles virtuels, parmi lesquels les créatrices virtuelles Aitana Lopez et Emily Pellegrini.

Quel est le rôle des créateurs des mannequins virtuels face aux critiques sur l’apparence?
Certains créateurs préfèrent rejeter la faute sur les exigences des marques, justifiant ainsi l’apparence de leurs créations.

Quel est le message d’espoir transmis par l’une des juges réelles du concours Miss IA?
Sally-Ann Fawcett espère que les créateurs auront l’opportunité de changer la perception du public sur les femmes dotées d’IA en sélectionnant des gagnantes reflétant le monde moderne.

Quels sont les critères sur lesquels les participantes seront jugées dans le cadre du concours Miss IA?
Les critères d’évaluation comprennent les compétences techniques des créateurs, la taille de l’audience et l’apparence physique des mannequins virtuels.

Laurent Dubois http://belgiumtribune.be

Fort d'une carrière de 18 ans dans le journalisme, Laurent Dubois s'est spécialisé dans la couverture approfondie des événements culturels, artistiques et historiques. Ayant travaillé avec des magazines de premier plan, il met désormais à contribution son savoir-faire pour BelgiumTribune.be, partageant des perspectives uniques sur le patrimoine culturel et l'art contemporain.

Tu pourrais aussi aimer

+ There are no comments

Add yours

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.