CNews sexcuse après scandale classification IVG comme cause de mortalité

# Excuses de CNews suite à une polémique sur les chiffres liés à l’avortement

Laurence Ferrari, une des figures de la chaîne d’informations, a considéré lundi soir qu’il était «impossible» de «comparer» les chiffres des décès liés à l’avortement dans le monde et ceux associés «au cancer ou au tabac».

Une polémique enflamme les réseaux sociaux

Un rétropédalage en bonne et due forme. Lundi soir, CNews a dû répondre à la polémique qui était en train d’enfler sur les réseaux sociaux. En cause ? Une infographie diffusée ce midi dans l’émission «En quête d’esprit», qui a listé les causes et les chiffres de la mortalité dans le monde. En mettant en parallèle, à cette occasion, les décès liés aux avortements et ceux associés aux cancers ou au tabac.

Des excuses présentées par Laurence Ferrari

Alors que la comparaison a été vilipendée par plusieurs responsables politiques, la chaîne d’information en continu a présenté ses «excuses», par la voix d’une de ses principales figures : Laurence Ferrari. Selon l’ancienne présentatrice du 20h de TF1, ces données sont «incomparables». «Il est impossible de comparer ces chiffres et de les mettre en miroir», a-t-elle indiqué. Pour elle, «il s’agit d’un droit garanti par la loi et il ne s’agit pour quiconque de le remettre en cause». La chaîne présente donc ses excuses «pour cette erreur qui n’aurait pas dû se produire», et notamment auprès de «toutes les femmes, (à) celles dans le monde qui luttent pour avoir le droit de disposer de leurs corps, et à celles qui ont perdu la vie faute de pouvoir accéder à l’IVG.»

Conclusion

Dans un climat de controverse, CNews s’est retrouvé sous les projecteurs suite à une comparaison inadéquate des chiffres liés à l’avortement. Les excuses présentées par Laurence Ferrari ont tenté de calmer le jeu, mais l’affaire rappelle l’importance de la prudence et de la sensibilité lorsqu’il s’agit de traiter des sujets aussi délicats.

FAQ

Pourquoi la comparaison des chiffres était-elle problématique?

La comparaison des chiffres liés à l’avortement avec ceux associés au cancer ou au tabac suscite des réactions négatives en raison de la sensibilité du sujet de l’avortement et de la nécessité de respecter les droits des femmes.

Qui a présenté les excuses au nom de CNews?

Les excuses ont été présentées par Laurence Ferrari, l’une des principales figures de la chaîne d’informations.

Quel était le but de l’infographie critiquée?

L’infographie diffusée dans l’émission «En quête d’esprit» visait à lister les causes et les chiffres de la mortalité dans le monde, mais a suscité la polémique en comparant les décès liés à l’avortement avec ceux associés au cancer ou au tabac.

Quelle importance a été donnée à la sensibilité du sujet de l’avortement dans les excuses présentées par CNews?

Les excuses ont souligné l’importance de respecter le droit des femmes à disposer de leur corps et ont reconnu la gravité de la situation pour celles qui luttent pour accéder à l’IVG.

Comment réagissent les responsables politiques face à cette polémique?

Plusieurs responsables politiques ont vivement critiqué la comparaison des chiffres, soulignant l’importance de traiter ce sujet avec précaution et respect.

Quelle leçon peut-on tirer de cette controverse autour des chiffres liés à l’avortement?

Cette affaire met en lumière la nécessité d’aborder les sujets sensibles avec délicatesse et d’éviter les comparaisons inappropriées qui pourraient être perçues comme offensantes ou irrespectueuses.

Gilles Moreau https://belgiumtribune.be/

Journaliste chevronné depuis plus de 12 ans, j'ai couvert divers sujets allant de la politique nationale à l'économie mondiale. Autrefois affilié à des publications de renom, il apporte désormais son expertise à BelgiumTribune.be, analysant en profondeur les enjeux politiques et économiques qui façonnent l'avenir du pays.

Tu pourrais aussi aimer