Catherine Ringer refuse la bise dEmmanuel Macron ses révélations intrigantes

Refus de l’accolade présidentielle : La réaction de Catherine Ringer

Après la revisite de La Marseillaise lors de la cérémonie de scellement de la Constitution le 8 mars, la célèbre chanteuse Catherine Ringer a suscité la controverse en refusant l’embrassade du président Emmanuel Macron. Cette décision, apparemment motivée par le caractère solennel de l’événement, a fait couler beaucoup d’encre.

Un geste calculé en pleine solennité

La séquence a été scrutée par de nombreux observateurs. Lors de la cérémonie de scellement de la Constitution incluant l’alinea sur l’interruption volontaire de grossesse (IVG), Catherine Ringer a choisi de ne pas accorder la bise au président Macron malgré son geste amical. Interrogée sur ce geste lors de son passage sur le plateau de Télématin le 13 mars, la chanteuse a donné des explications sur sa réaction.

Une question de respect et de dignité

Selon les propos de Catherine Ringer, ce refus d’échange d’accolade a été dicté par la nature sérieuse de la situation. Il semblerait que la chanteuse ait perçu l’initiative du président Macron comme une forme de familiarité inappropriée. Elle a avoué que le geste initial du président, un baisemain, a été suivi d’une demande de bise qu’elle a jugée déplacée.

Une position assumée et justifiée

Malgré la polémique suscitée par cet épisode, Catherine Ringer maintient sa position avec fermeté. Elle a affirmé qu’un tel acte aurait donné une image de proximité qui ne correspondait pas au caractère formel de l’événement. Pour elle, la situation exigeait un comportement empreint de respect et de gravité, ce qui primait sur toute forme de camaraderie.

Les conséquences et le recul de Catherine Ringer

Face à la viralité de la séquence sur les réseaux sociaux, la chanteuse a exprimé un léger regret quant à sa réaction. Elle a évoqué la possibilité qu’elle aurait pu réagir différemment en restant sur place et en déclinant poliment l’offre d’accolade. Cependant, elle relativise en soulignant qu’il y a des enjeux bien plus importants auxquels le président doit faire face.

FAQs sur le refus de Catherine Ringer de l’embrassade présidentielle

1. Pourquoi Catherine Ringer a-t-elle refusé l’accolade du président Emmanuel Macron ?

– La solennité et le caractère formel de l’événement ont conduit la chanteuse à refuser l’échange d’embrassade.

2. Quel était le geste initial du président Macron envers Catherine Ringer ?

– Le président a commencé par un baisemain avant de proposer une bise à la chanteuse.

3. Comment Catherine Ringer a-t-elle justifié son refus d’accolade ?

– Selon elle, faire la bise aurait donné une impression de familiarité inappropriée à un moment solennel.

4. Quel a été le ressenti de Catherine Ringer après cet épisode ?

– La chanteuse a exprimé une forme de regret tout en soulignant qu’elle considère qu’il y a des problèmes bien plus graves à prendre en considération.

5. Comment le public a-t-il réagi à l’interprétation féministe de La Marseillaise par Catherine Ringer ?

– L’adaptation féministe de l’hymne national a été chaudement applaudie par le public présent sur la place Vendôme.

6. Quelle a été la réaction de l’Élysée face à l’interprétation de Catherine Ringer ?

– L’Élysée a déclaré ne pas avoir été informé au préalable de cette adaptation, soulignant que l’artiste l’avait réalisée de sa propre initiative.

Gilles Moreau https://belgiumtribune.be/

Journaliste chevronné depuis plus de 12 ans, j'ai couvert divers sujets allant de la politique nationale à l'économie mondiale. Autrefois affilié à des publications de renom, il apporte désormais son expertise à BelgiumTribune.be, analysant en profondeur les enjeux politiques et économiques qui façonnent l'avenir du pays.

Tu pourrais aussi aimer