Carla Bruni convoquée dans laffaire Ziad Takieddine Nouveau rebondissement

Carla Bruni convoquée par un juge pour une éventuelle mise en examen

La célèbre chanteuse et mannequin Carla Bruni-Sarkozy se retrouve au cœur d’une affaire judiciaire complexe. En effet, le juge l’a convoquée pour une possible mise en examen suite à des investigations sur la rétractation de l’intermédiaire Ziad Takieddine en 2020. Ce dernier avait accusé le mari de Carla Bruni, Nicolas Sarkozy, d’avoir financé sa campagne présidentielle de 2007 avec des fonds libyens.

Au terme de son interrogatoire devant le juge d’instruction financier à Paris, Carla Bruni devra faire face à divers scénarios. Elle pourrait être mise en examen pour recel de subornation de témoin et association de malfaiteurs en vue de la préparation d’escroqueries au jugement en bande organisée et de la corruption de personnels judiciaires libanais. Cependant, une autre issue possible serait qu’elle soit placée sous le statut de témoin assisté, comme l’indiquent des sources proches du dossier.

Nicolas Sarkozy déjà mis en examen dans l’affaire

Dans le cadre de cette enquête ouverte depuis le printemps 2021, l’ancien président Nicolas Sarkozy a déjà été mis en examen en octobre. Il est soupçonné de recel de subornation de témoin et d’association de malfaiteurs en vue de la préparation d’escroqueries au jugement en bande organisée. Les allégations portent sur des manœuvres visant à influencer Ziad Takieddine afin qu’il change sa version des faits concernant le financement libyen de la campagne présidentielle de 2007.

Des révélations troublantes de l’intermédiaire

Ziad Takieddine, intervenant clé dans cette affaire, a affirmé lors d’une interview depuis Beyrouth, où il réside, que Nicolas Sarkozy n’avait jamais reçu de fonds de la part de Mouammar Kadhafi, l’ancien dirigeant libyen décédé. Ces révélations ont semé le doute sur les accusations portées à l’encontre de l’ancien président français.

Implication d’autres acteurs dans l’opération

Outre Carla Bruni et Nicolas Sarkozy, une douzaine d’autres individus sont également impliqués dans cette complexe affaire judiciaire. Parmi eux, Michèle Marchand, surnommée « Mimi », ancienne figure de la presse people et proche de Carla Bruni-Sarkozy, est mise en cause pour son rôle dans l’affaire.

Interrogatoires et déclarations contradictoires

Carla Bruni a déjà été entendue à deux reprises par les enquêteurs, d’abord en tant que témoin en juin 2023, puis en tant que suspecte début mai. Elle est soupçonnée d’avoir demandé une ligne téléphonique secrète en 2019, utilisée pour des échanges avec Michèle Marchand. Cependant, lors de son interrogatoire, elle a nié détenir cette ligne et a prétendu ne rien savoir du déplacement de Marchand à Beyrouth en 2020 pour rencontrer Ziad Takieddine.

Questions et réponses:

Quelle est l’accusation contre Carla Bruni-Sarkozy ?
Carla Bruni-Sarkozy est convoquée pour une éventuelle mise en examen suite à des allégations de recel de subornation de témoin et d’association de malfaiteurs.

Qui est Ziad Takieddine et quel rôle joue-t-il dans cette affaire ?
Ziad Takieddine est l’intermédiaire dont la rétractation en 2020 a ravivé l’enquête. Il a accusé Nicolas Sarkozy d’avoir financé sa campagne présidentielle de 2007 avec des fonds libyens.

Quelles sont les charges pesant sur Nicolas Sarkozy ?
Nicolas Sarkozy est mis en examen pour recel de subornation de témoin et association de malfaiteurs en vue de la préparation d’escroqueries au jugement en bande organisée.

Qui est Michèle Marchand dans cette affaire ?
Michèle Marchand, surnommée « Mimi », est une figure clé de cette affaire. Elle est accusée d’avoir participé à divers degrés à l’opération visant à manipuler la justice française.

Quel statut peut avoir Carla Bruni dans l’affaire ?
Carla Bruni pourrait être soit mise en examen pour plusieurs chefs d’accusation, soit placée sous le statut de témoin assisté.

Quelles déclarations clés ont été faites par Ziad Takieddine ?
Ziad Takieddine a affirmé dans une interview que Nicolas Sarkozy n’avait jamais reçu de fonds de la part de Mouammar Kadhafi. Cela a remis en question les accusations portées contre l’ancien président français.

Laurent Dubois http://belgiumtribune.be

Fort d'une carrière de 18 ans dans le journalisme, Laurent Dubois s'est spécialisé dans la couverture approfondie des événements culturels, artistiques et historiques. Ayant travaillé avec des magazines de premier plan, il met désormais à contribution son savoir-faire pour BelgiumTribune.be, partageant des perspectives uniques sur le patrimoine culturel et l'art contemporain.

Tu pourrais aussi aimer