Attaque au couteau à la gare de Lyon Mystère et blessures un homme arrêté

Un individu, soupçonné d’avoir attaqué plusieurs personnes à la gare de Lyon à Paris le samedi 3 février, a été appréhendé, a annoncé la Préfecture de police à l’Agence France-Presse (AFP). À ce stade, les motivations de l’assaillant ne sont pas clairement établies.

D’après un bilan provisoire de la préfecture, l’attaque, survenue peu avant 8 heures, a fait un blessé grave dont le pronostic vital n’est pas engagé, ainsi que deux blessés légers. Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a réagi en déclarant que les personnes blessées « ont été prises en charge par les services de secours. Merci à ceux qui ont maîtrisé l’auteur de cet acte insupportable ».

« Le suspect n’aurait pas crié durant son action », a ajouté une source policière. « Il a présenté aux policiers un permis de conduire italien », a ensuite précisé la même source. L’individu, de nationalité malienne, « a d’abord été maîtrisé par des passants » avant l’intervention de la Suge, la police ferroviaire de la SNCF, qui l’a ensuite remis à la police. Il a été placé en garde à vue. Un premier examen médical a permis de déclarer son état de santé compatible avec une garde à vue. Il devrait faire l’objet d’un examen psychiatrique ultérieur.

Le parquet a déclaré que les coups auraient été portés avec un marteau et un couteau, les deux armes étant actuellement analysées. L’enquête pour tentative d’assassinat a été ouverte et confiée au 2e district de la police judiciaire parisienne. Le caractère terroriste de cette attaque est exclu à ce stade de l’enquête. Le Parquet national antiterroriste a précisé être en observation.

L’attaque survient à moins de six mois des Jeux olympiques de Paris, où 15 millions de visiteurs sont attendus dans un contexte sécuritaire tendu. « Il y a une intervention des forces de l’ordre et des secours actuellement dans les halls 1 et 3, qui les rend inaccessibles momentanément », a indiqué la SNCF. Elle a également annoncé que « le trafic est ralenti entre Paris gare de Lyon et Montargis et entre Paris gare de Lyon et Montereau », évoquant « un acte de malveillance ».

This tragic event at Gare de Lyon in Paris has sparked concerns about security measures as the city prepares to host the upcoming Olympic Games. The investigation into the attacker’s motives and background is ongoing, with authorities working tirelessly to ensure the safety of the public.

Benjamin Lambert

Journaliste engagé depuis plus de 10 ans, Benjamin Lambert a consacré sa carrière à l'investigation et à la révélation des problématiques sociales majeures. Ayant contribué significativement à des médias réputés, il met désormais son expérience au service de BelgiumTribune.be, explorant des sujets captivants et éclairant des enjeux cruciaux de la société à travers ses articles percutants.

Tu pourrais aussi aimer