Categories
Actualité à la Une

Anthony Delon Révélation intime dans son nouveau livre

Héritage Familial et Influences: Le Roman Intime d’Anthony Delon

Certes, il y a ce héros, amateur de grands crus, lecteur de Paris Match, avec ses vestes italiennes, fluides, de bonne facture, qui pourrait lui ressembler. Scénariste à succès pour le cinéma et le théâtre, depuis son divorce « réusii », il enchaîne les aventures ratées avec des femmes aux longues jambes qu’il emmène dîner au Récamier, restaurant germanopratin prisé des gens de lettres, ou bien chez Hanawa, japonais jet-set du VIIIe arrondissement.

Un Héritage Familial Complex: Un Père, Une Mère, Une Sœur

Certes, il y a la figure paternelle qui ne lui fait pas de cadeau. Narcisse ayant connu gloire et fortune en vendant des extincteurs, domicilié en Suisse, rongé par la maladie, ce père revient s’éteindre dans sa propriété du Vexin, veillé affectueusement par son ex-femme avec qui il n’a jamais coupé les ponts. S’ajoute à ces personnages une sœur dotée d’un ego de princesse, trop gâtée et candide, fruit d’une union tardive…

Inspirations Réelles Derrière le Personnage Principal

Trois femmes qui ont croisé ma route m’ont inspiré pour imaginer le personnage féminin central – Anthony Delon

Exploration du Roman « Bastingage » et ses Thèmes Récurrents

Évidemment, c’est Anthony Delon que l’on traque entre les lignes de son troisième livre et premier roman. Lui balaye l’idée d’un revers de manche de son pull ras de cou. « Bastingage », ce titre choisi, ce parapet bordant le pont d’un navire auquel on s’agrippe pour se protéger par gros temps, parle des tempêtes traversées. « Mais pas celle que vous croyez », assure-t-il. Et c’est vrai que, une fois le décor campé, on ne se retrouve pas plongé dans le drame familial escompté mais dans une histoire d’amour « karmique » au départ glamour et à la fin triste.

De l’Amour au Drame: Les Mécanismes d’une Passion Toxique

De Saint-Germain-des-Prés à l’Espagne en passant par la Corse et l’Italie… au bras de son actrice, Luna, le héros narrateur nous entraîne dans une aventure révélant les mécanismes d’une passion hautement toxique. Un seul coup d’œil reptilien aurait dû l’alerter, mais il fonce tête baissée jusqu’à la demande en mariage, genou à terre, bague de fiançailles dans la poche. Sous un jour qu’on ne lui connaît pas, lui, l’héritier au cuir tanné, incarnation du mâle alpha par excellence, décrit avec justesse et une certaine philosophie les déboires sentimentaux d’un homme romantique et fragile. Cet amour toxique en toile de fond, Anthony Delon l’a-t-il vécu ? « Trois femmes qui ont croisé ma route, deux histoires d’amour et demie, m’ont inspiré pour imaginer le personnage féminin central, trois femmes qui n’en forment qu’une seule. »

La Quête Personnelle de l’Auteur à travers son Œuvre

Car, au fond, ce qui compte est l’intrigue. La description, subtile et palpitante, d’une palette de sentiments passant par toutes les couleurs. Deux mal-aimés qui s’aiment mal, un sujet qu’Anthony Delon connaît par cœur. De livre en livre, il l’explore. Dans le précédent, « Entre chien et loup » (Le cherche-midi, 2022), il revenait sans se cacher sur les blessures d’une enfance ballottée entre ses parents, évoquait son combat d’adulte pour parvenir au pardon par la résilience. Même si, cette fois, il s’agit d’une fiction, « Bastingage » s’inscrit, dit-il, dans la lignée de cette réflexion très analytique : « Il y a des rencontres qui réveillent en vous les fêlures de l’enfance, cette douloureuse dépendance affective, la peur de l’abandon, l’abnégation jusqu’au déni de soi… À travers ce livre je me confronte à mon ennemi le plus terrible : moi. Ça m’intéressait de parler des failles sur lesquelles on se construit. J’avais besoin d’évacuer ces choses. »

Une Écriture Intense pour un Résultat Satisfaisant

En janvier 2023, Anthony Delon dépose donc les vingt premières pages de son roman dans les bureaux de l’éditeur Fayard. Assez pour le convaincre de signer. Il lui faudra huit mois d’une écriture intense – « plutôt le matin » -, interrompue en juillet-août pour s’occuper de son père, Alain Delon. Parlant du succès d’ »Entre chien et loup », il dit : « Ce qui m’a apporté le plus de satisfaction, c’est que le livre m’a dépassé ; un nombre incalculable de gens m’ont écrit, sont venus me voir dans les salons pour me dire que je leur avais donné des clés… »

La Leçon de Sagesse d’un Auteur en Pleine Évolution

Droit dans ses bottes, le sens du devoir en bandoulière, l’aîné des fils Delon distille une leçon de sagesse. Cette sagesse dont l’enfance l’a privé et que, adolescent rebelle, il bravait, à presque 60 ans, il semble enfin la toucher du doigt. Une ligne après l’autre, accroché au bastingage, il finit d’apprendre à s’aimer.

FAQs:

1. Quel est le titre du troisième livre et premier roman d’Anthony Delon ?
« Bastingage »

2. De quoi parle principalement l’œuvre « Bastingage » ?
D’une histoire d’amour karmique au départ glamour et finissant tristement.

3. Combien de temps Anthony Delon a-t-il consacré à l’écriture de « Bastingage » ?
Huit mois d’une écriture intense.

4. Qu’a-t-il déclaré être sa plus grande satisfaction par rapport à son précédent livre ?
Le fait que le livre l’ait dépassé et qu’il ait reçu de nombreux retours positifs.

5. Quel thème récurrent l’auteur explore-t-il à travers ses livres ?
Les relations sentimentales complexes et les blessures de l’enfance.

6. Quelle est l’inspiration derrière le personnage féminin central du roman d’Anthony Delon ?
Trois femmes qu’il a rencontrées dans sa vie, fusionnées en un seul personnage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Exit mobile version